Les Messins ont fait preuve de réalisme pour s’imposer sur la pelouse de Veymerange. Photo RL
Les Messins ont fait preuve de réalisme pour s’imposer sur la pelouse de Veymerange. Photo RL

VEYMERANGE – MAGNY: 0-2. Privés de plusieurs éléments, les partenaires de Lénert ont résisté une mi-temps avant de laisser échapper une victoire logique à Magny, à l’issue d’une rencontre plaisante.
Magny affirmait d’entrée ses intentions en se créant une première possibilité par Pulleu (7e) dont la reprise manquait de peu le cadre. Les locaux, mis sous pression, devaient leur salut à Bersweiler qui sauvait en corner la tentative de lob de Dauphin (13e). Ce dernier plaçait encore une tête juste au-dessus dans la minute suivante.

Les locaux, dans l’obligation d’opérer par des contres, réagissaient par Pisu dont la frappe n’était pas assez appuyée pour inquiéter Dropsy (18e). Le portier messin était à nouveau mis à l’épreuve avec Gourier (28e) en détournant au-dessus cette tentative.

Les visiteurs dominaient légèrement cette première période et juste avant le repos, Chirre, bien servi, frappait dans les bras du dernier rempart local.

Garofalo fait le break

Dès la reprise, les locaux obtenaient un coup franc bien placé. Sur celui-ci, Kiffert envoyait son tir au ras du montant. Ils continuaient à pousser sans vraiment mettre en danger l’équipe messine, qui, à son tour, était dans l’obligation d’opérer en contre, sans pour autant se monter efficace à la finition. Le manque de jeu collectif faisait défaut aux locaux qui s’en remettaient à ses individualités pour tenter de trouver la faille à l’image de la frappe de Marez au-dessus (59e) mais en se heurtant également à une défense visiteuse bien en place.

A l’heure de jeu, Lénert retardait l’échéance en sauvant en catastrophe une situation dangereuse face à Dauphin. Magny reprenait les choses en main et lancé en profondeur, Dauphin parvenait à surprendre habilement la défense locale en ouvrant le score (0-1, 68e). Veymerange tentait alors un forcing très volontaire sans être récompensé. Cependant, les locaux allaient manquer une énorme occasion par Marez (90e) certainement surpris de se retrouver en si bonne position pour obtenir l’égalisation.

C’était d’autant plus regrettable car sur la contre-attaque, Garofalo trompait Bersweiler d’une frappe enroulée (détournée) donnant ainsi un peu d’ampleur au score (0-2, 90e +1). Magny a su se montrer réaliste mais sa victoire semble logique face à une équipe locale courageuse mais bien trop amoindrie.

Le match:

VEYMERANGE – MAGNY: 0-2 (0-0)

Stade du Buchel. Une centaine de spectateurs. Arbitre: M. Korbas. Buts: Dauphin (68e), Garofalo (90e +1). Avertissements à Veymerange: Kiffert (36e), Steinmetz (38e), Marez (65e), à Magny: Randriatsoaray (45e), Martins (46e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler – Spahic, Peverini, Lénert (Nagy, 77e), Steimetz – Kiffert, Colantonio, Da Cunha (Bracco, 74e), Gourier – Marez, Pisu (Porzi, 60e).

MAGNY: Dropsy – Yavuz (Walinski, 66e), Nisi, Tremlet, Teixeira – Seck, Martins, Randriatsoatay, Pulleu (Makasso, 87e) – Chirre (Garofalo 83e), Dauphin.

Les réactions:

Gaëtan Lénert, entraîneur-adjoint de Veymerange: « On s’est bien battu en réalisant un bon match. Magny a su se montrer plus réaliste. Nous n’étions pas au complet, et on a fait confiance à nos jeunes. C’est dommage que l’on a manqué cette égalisation et au final sur la contre-attaque on prend le deuxième but. »

Fidel Amodéo, entraîneur-adjoint de Magny: « Nous avons pris trois points précieux. Avant nous, seul Lunéville s’était imposé ici. Nous avons réalisé un match très sérieux et avons joué très groupé face à une équipe qui joue le contre et qui ne s’avoue jamais battue. »

L’essentiel de la 19ème journée:

Forbach accroché. Le déplacement en terre Vosgienne à Saint-Dié n’a pas été de tout repos pour le leader Forbachois qui a dû partager les points (0-0). Magny (vainqueur à Veymerange 2-0) s’en frotte les mains et grappille tout doucement. Tout comme Jarville qui s’est imposé 2-0 à Verdun.

Blénod et l’APM Metz s’enfoncent. Seulement deux victoires pour seize défaites. Blénod n’y est plus vraiment… Face Lunéville (défaite 4-0), les Bellédoniens n’ont pas pesé lourd et restent lanterne rouge. L’APM Metz, également en danger au classement, n’a pas fait mieux face à Neuves-Maisons (revers 5-0).

PARTAGER