Après le bon résultat enregistré en terre yussoise, Florange voulait confirmer son redressement face à Veymerange. Manqué…

Et d’entrée, le but visiteur était mis en danger. Hélas pour les poulains de Djamel Merdjett, dès la 13e minute, sur un bon centre, Mourton (photo), de la tête, surprenait Djeghima, pas exempt de tout reproche.
Les Florangeois réagissaient positivement, car dix minutes plus tard, Manfrin s’enfonçait dans la défense Veymerangeoise et servait sur un plateau Rakas, qui remettait les pendules à l’heure. La surface synthétique aidant, le ballon allait rapidement d’un camp à l’autre.
Florange dominait, mais bien groupées autour de Granveaux, les défenseurs parvenaient à contrecarrer les tentatives Florangeoises. Peu avant la pause, une faute sur le remuant Rakas, était sanctionnée d’un penalty, que Manfrin transformait.
Dès la reprise, Veymerange revenait totalement métamorphosé. Certes, Manfrin s’écroulait de manière suspecte dans la surface sacrée (49e), mais l’équipe de Gérald Ghezzi, plus incisive qu’en première période, justifiait pleinement son classement. Utilisant parfaitement le revêtement synthé, les Veymerangeois bousculaient l’entre jeu de la « maison verte » et multipliaient les bonnes actions. Sur l’une d’entre elles, Guildorf égalisait fort logiquement. Cherchant à refaire surface, Florange commettait l’erreur de balancer à tout va. Tout au contraire, Veymerange, très vivace, s’appliquait et était récompensé par une frappe victorieuse de vingt mètres, signée Tardivon (88e). Pour Florange, en quête de confirmation, le coup était rude !

Les réactions des entraîneurs:

Djamel Merdjett, entraîneur de Florange : « Je suis vraiment déçu ! A 2 – 1, on s’est vu trop beau. Ensuite, on a des errements qui nous privent de la victoire. Parfois, j’ai du mal à comprendre. Dommage, cela stoppe notre bonne série ».

Gérald Ghezzi, entraîneur de Veymerange : « Je suis tout simplement heureux ! Chaque équipe a eu sa mi-temps. La nôtre nous a été bénéfique et pourtant nous redoutions cette surface ».

PARTAGER