Les Veymerangeois effectuaient cet après-midi leur retour à la compétition au Stade du Buchel après la trêve hivernale pour y affronter l’équipe Est-Mosellane de l’AS Montbronn. Privé de plusieurs éléments clés comme Bombino, Tardivon ou Da Cunha, le duo Ghezzi/Granveaux dût également composer avec des joueurs de retour de blessure comme Guildorf, Marez, Porzi ou Lenert. Ils ont donc fait appel à deux éléments U19, Gentit et Chaussonnet, ainsi qu’à Berardi, de retour au bercail après un petit intermède au Luxembourg, pour renforcer l’équipe première à l’occasion de ce match important pour la suite du championnat.

La première mi-temps était plutôt à l’avantage des visiteurs qui se procuraient les occasions les plus dangereuses, touchant notamment par deux fois les montants de Bersweiler. D’abord une tête suite à une corner qui termina sa course sur la barre puis un coup-franc croisé à ras-de-terre qui trouva le poteau opposé. Côté Vert, peu d’occasions à se mettre sous la dent si ce n’est un coup-franc intéressant à l’entrée de la surface plein axe mais qui n’inquiéta pas le portier visiteur.
En seconde mi-temps, le duo Ghezzi/Granveaux fit entrer deux atouts offensifs supplémentaires avec Guildorf et Porzi pour dynamiser l’attaque Veymerangeoise. Ce coaching allait finalement payer assez vite puisque quelques minutes plus tard les locaux allaient bénéficier d’une expulsion et d’un penalty suite à une main dans la surface. C’est Porzi qui se chargea de la sentence sans trembler et qui donna l’avantage aux siens. Quelques secondes plus tard, c’est le même Porzi qui était fauché dans la surface mais l’arbitre du jour siffla étonnamment la faute en faveur des visiteurs. Le match s’emballait chaque minutes un peu plus et Porzi, lancé en profondeur, était tout près de doubler la mise mais sa louche au dessus du gardien de Montbronn passait pour quelques millimètres à côté du but. Les visiteurs eux se montraient dangereux quasiment sur chacune de leurs attaques mais la défense Veymerangeoise composée du très bon Gentit, Berardi, Risse et Brunello repoussait un à un les assauts des hommes de Philippe Marchal. Les esprits s’échauffaient encore un peu plus suite à un tacle très dangereux sur Steinmetz qui méritait beaucoup plus que le simple carton jaune dont le fautif écopa. Au lieu de ça, c’est Steinmetz lui-même qui récolta d’un second carton jaune synonyme d’expulsion suite à un geste d’énervement après l’attentat subi. La fin de la rencontre approchait à grands pas tandis que les rouges tentaient le tout pour le tout pour arracher l’égalisation mais le score n’évolua finalement plus.

C’est donc une bonne opération que réalisent les Veymerangeois à l’entame de cette année 2011 puisque cette victoire les rapproche encore un peu plus du maintien en DHR et ils occupent de plus accessoirement le fauteuil de leader en ce dimanche soir.
Il faudra profiter du fait que le calendrier offre aux Verts la possibilité de jouer deux rencontres d’affilée à domicile pour engranger 3 points supplémentaires. En effet, dès dimanche prochain, les hommes du Président Berardi recevront le FC Sarrebourg au Buchel. Notez enfin que le coup d’envoi se fera à 15H00, les coups d’envoi aux horaires hivernaux étant désormais terminés.

PARTAGER