Les Verts, en difficulté face à Meurthe-et-Mosellans de Frouard Pompey, se sont malgré tout qualifié pour le 5ème tour de Coupe de France. Photo CSVE
Les Verts, en difficulté face à Meurthe-et-Mosellans de Frouard Pompey, se sont malgré tout qualifié pour le 5ème tour de Coupe de France. Photo CSVE

Veymerange s’est aujourd’hui difficilement qualifié pour le 5ème tour de Coupe de France sur la pelouse (synthétique) de Frouard-Pompey, club de 1ère division de district. Amputés il est vrai de 7 joueurs régulièrement convoqués en équipe première (Bersweiler, Tardivon, Chiarello, Pisu, Guildorf, Steinmetz, Marez), les Verts ont peiné à se défaire de la formation Meurthe-et-Mosellane bien évidemment désireuse d’accrocher « un gros » à son tableau de chasse. Longtemps habitué à jouer ce rôle ces dernières saisons, que ce soit en Coupe de France ou de Lorraine, le CS Veymerange est maintenant devenu, au fil de sa progression régulière ces dernières années, l’équipe à battre, celle qu’on aimerait bien faire tomber à l’occasion d’un match de Coupe. Cela a bien failli être le cas aujourd’hui même si au final, les hommes de Granveaux se sont finalement extirpés de ce match-piège et seront bel et bien au rendez-vous du 5ème tour, dont le dernier en date remonte à octobre 2011 et une défaite 0-1 au Buchel contre Verdun.

On ne retiendra donc que la qualif’ dans ce match ou les Verts n’ont pas franchement été flamboyants, face à un adversaire déterminé mais finalement assez peu dangereux tout au long de la partie. Partie qui avait d’ailleurs plutôt bien commencé pour les visiteurs qui ouvraient le score par Porzi, à la réception d’un bon décalage devant le gardien Meurthe-et-Mosellan opéré par Gonzalez. Mais peu à peu, les locaux, pas spécialement sonnés par cette ouverture du score, prenaient de plus en plus d’assurance et commençaient à pointer le bout de leur nez dans la partie de terrain Veymerangeoise. D’abord brouillons dans les transmissions de balles, les banlieusards Nancéiens finissaient finalement par trouver la faille juste avant la pause.

Après un discours plus que musclé de la part du coach durant la pause, les Veymerangeois revenaient avec de meilleures intentions en seconde période, et ce malgré la sortie sur blessure de Kiffert. L’entraîneur Veymerangeois faisait d’ailleurs ses trois changements durant ce 2ème acte avec les entrées de Brunello, Bracco et Klopp, de retour en équipe première un peu plus d’un an après sa grave blessure au genou. Veymerange allait un peu mieux en cette seconde période et se montrait plus entreprenant. Les locaux concédaient d’ailleurs plusieurs corners successifs, signes d’une présence Veymerangeoise accrue dans leur surface de vérité. C’est finalement sur un coup-de-pied arrêté botté par Peverini qui la situation se débloqua. Au contact avec le portier local, Colantonio et Berardi voyaient le cuir filer dans le but adverse, sur ce qui semble bel et bien être un CSC. Le score n’évoluait plus jusqu’à la fin de la partie, les Verts se contentant de contenir les derniers assauts des locaux, ces derniers réclamant au passage une main Veymerangeoise peu évidente sur l’ultime corner de la partie.

Rendez-vous donc ce mardi 1er octobre à l’hippodrome de Nancy-Brabois à 19H00 pour le tirage au sort du 5ème tour qui déterminera le futur adversaire du CS Veymerange. 32 équipes seront encore en lice pour ce 5ème tour et parmi elles, quelques formations voisines que les Verts connaissent bien comme Koenigsmacker, Audun-le-Tiche, Amnéville ou Hettange…

PARTAGER