La première demi-heure de jeu ressemblait à un tour de chauffe pour les deux équipes et ce n’est qu’à la fin de cette période que les débats s’animaient. Les Veymerangeois Porzi et Marez étaient les premiers à dégainer sans résultat. Du côté des visiteurs Hoehn et Traksel perdaient leur duel respectif face à Bersweiler. Cela allait être les deux seules occasions de la partie par les Souchtois.

La seconde période débutait tout aussi timidement, aucune des deux équipes ne s’exprimait pleinement. Les Veymerangeois étaient ensuite les premiers en action. Une bonne solution était concrétisée mais refusée pour un hors-jeu contesté. La seconde était à mettre à l’actif de Porzi. Après avoir contourné le portier Hoppé, sa frappe passait au-dessus de la transversale. Les Souchtois subissaient toujours et ils avaient du mal à s’extraire de la pression locale, ça continuait de chauffer devant la cage de Hoppé, les corners se succédaient pour les Verts. Pica, de la tête, était le plus dangereux mais la réussite n’était toujours pas au rendez-vous. L’ouverture du score arrivait enfin pour les Veymerangeois. Berardi prolongeait de la tête le coup franc tiré par Steinmetz (1-0, 77e).

Presque dans la continuité, Steinmetz déjouait la sortie de Hoppé pour loger le ballon dans le but vide et signer la victoire de ses couleurs (2-0, 81e)

VEYMERANGE – SOUCHT: 2-0 (0-0)
Stade du Buchel. Arbitre: M. Wisniewski. Une cinquantaine de spectateurs. Buts pour Veymerange: Berardi (77e), Steinmetz (81e).

Gérald Ghezzi, entraîneur de Veymerange: « On mérite de l’emporter aujourd’hui, c’est un très bon match, les joueurs ont joué jusqu’au bout avec sérieux et la récompense est arrivée en fin de rencontre ».

Jean-Philippe Bail, entraîneur de Soucht: « On regrette de ne pas avoir concrétisé les deux occasions de la première période. Cette défaite ne nous arrange vraiment pas ».

PARTAGER