Sans briller, les Verts ont su se défaire d'un match piège contre des Homécourtois qui luttent pour ne pas descendre. Photo CSVE
Sans briller, les Verts ont su se défaire d’un match piège contre des Homécourtois qui luttent pour ne pas descendre. Photo CSVE

Homécourt, avant-dernier de la poule, accueillait hier Veymerange, un candidat à l’accession. Pendant une mi-temps, les locaux réservaient une bonne surprise à leur public, tenant la dragée haute à la formation de Christophe Granveaux.

Le CSH ouvre le score par Schmitt, très opportuniste, qui récupère le ballon dans les pieds d’un défenseur Mosellan pour battre Bersweiler d’un tir croisé (1-0, 10e). Plutôt emprunté et nerveux, Veymerange ne pèse pas sur le match. Il faut attendre la fin de la période pour voir les visiteurs mettre la pression sur le but de Berazi, qui repousse du pied un tir de Porzi (33e) et est heureux de voir N’Simba mettre le ballon en corner (36e). Plancheria remplace Schmitt, blessé, avant que Kus ne délivre un beau coup franc au ras du poteau de Bersweiler (42e).

Les joueurs d’Alain Gruhn, qui pensent rentrer aux vestiaires avec une courte avance, reçoivent alors un coup de massue sur la tête. Marez marque dans la confusion sur un coup franc de Steinmetz, une égalisation très contestée par le banc Homécourtois (1-1, 45e). Le premier quart d’heure de la seconde période est caractérisé par une généreuse distribution de cartons jaunes (deux de chaque côté) et une seule occasion très franche. À la finition d’une action collective initiée par Brua et Sidi Mammar, Plancheria oblige Bersweiler à un véritable sauvetage (50e).

Deux cartons rouges

Le jeu demeure équilibré. Une reprise de Bombino passe au-dessus de la barre de Berazi (63e). Veymerange gaspille une occasion monumentale sur un centre de Porzi (65e). Zanghini centre pour Plancheria et Bersweiler boxe le ballon avec autorité (67e). Le match bascule sur un corner de Cherfaoui. Le défenseur Mosellan Berardi déclenche un tir croisé remarquable dans le petit filet Homécourtois (1-2, 70e). La tension monte sur la pelouse. Sur la même action, l’arbitre exclut Schmitt pour 10 minutes. À peine celui-ci revenu en jeu, l’entraîneur Homécourtois, Alain Gruhn, est renvoyé aux vestiaires (72e).

Puis, l’arbitre sort deux cartons rouges à l’intention du Veymerangeois Guildorf et du capitaine d’Homécourt Gubiotti (82e). Dans ce climat électrique, l’ultime but du match, signé de nouveau Berardi sur un corner de Kiffert (84e), calmera les esprits.

Les réactions

Alain Gruhn, entraîneur d’Homécourt: « Quel dommage pour mes garçons après une telle débauche d’énergie ! On perd par notre faute mais aussi à cause de décisions arbitrales, comme cette égalisation litigieuse. Hélas, c’est souvent le lot des équipes de bas de tableau. ».

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « Je salue la prestation de mon équipe car c’est bien d’avoir réussi à retourner une situation très difficile et je souhaite du courage à Alain Gruhn pour atteindre son but, le maintien. ».

Le match

HOMECOURT – VEYMERANGE : 1-3 (1-1)

Complexe de la Plaine. Arbitre : M. Heitzmann. But pour Homécourt: Schmitt (10e); pour Veymerange: Marez (45e), Berardi (70e, 84e). Exclusion à Homécourt: Gubiotti (82e); à Veymerange: Guildorf (82e).

L’essentiel de la 13ème journée

Leaders. Le leader de la poule A Veymerange s’est imposé 3-1 contre Homécourt dans un match tendu, où deux cartons rouges ont été distribués. Deuxième avec le même nombre de points que les Veymerangeois, Hagondange a également confirmé son statut en s’imposant 3-0 face à Fameck.

Festival. C’est un véritable festival qu’a réalisé Forbach contre Audun-le-Tiche (5-1). Une performance qui permet au club de sortir de la zone de relégation.