Comme en 2010, les Veymerangeois ont été battus à Joeuf en Coupe de France, et cette fois, c'était encore plus inquiétant. Photo RL/archives CSVE
Comme en 2010, les Veymerangeois ont été battus à Joeuf en Coupe de France, et cette fois, c’était encore plus inquiétant. Photo RL/archives CSVE

JŒUF – VEYMERANGE : 2-0. « La qualification de Jœuf est 100% méritée ! » Manu Peixoto, lucide et fair-play, ne pouvait que constater les dégâts. Son équipe de Veymerange (DH) a fait un non-match sur la pelouse Jovicienne.

Un Joeuf dur, acte II ? (voir ici et ici). Rapidement mis sur orbitre par une fusée déclenchée des 3 m par Geoffrey Guyot dans les filets de Bersweiler (3e), les pensionnaires de PH ont eu ce match à leur main.

Autour de Dany Simion, monumental, et devant leur gardien Yannick Zannetti, les hommes de Benjamin Dworak ont érigé une défense infranchissable pour les Mosellans. Ce sont eux qui ont porté régulièrement le danger et la pression sur la défense commandée par Tardivon. Brazzale a manqué un penalty pour Jœuf, suite à un fauchage de Quentin Thiéry (35e).

Simon, Brazzale, Théat, ont eu l’opportunité de faire fructifier l’avantage des partenaires de Fabien Sessa.

Le break est venu de Quentin Thiéry, sur une passe de Vincent Simon. Les réactions sporadiques de Veym’ n’ont pas inquiété Zannetti. Au contraire, Bersweiler a connu des frissons. Notamment dans les dernières minutes, comme ce poteau de Brazzale (90e) ou l’action de Quentin Théate échouant sur le portier visiteur (90e+3).

Le match:

JŒUF – VEYMERANGE : 2-0 (1-0)

Complexe Aldo Platini. Arbitre: M. Toulliou. Buts: Guyot (3e), Q. Thiéry (58e).

Les équipes:

JŒUF: Zannetti – Loro, Simion (cap), Henry, Lucchesi, Palli (Tozzi, 71e), Paties, Guyot, Perrin (Sessa, 62e), Simon, Q. Thiéry (Théate, 66e), Brazzale. Entraîneur: Benjamin Dworak.

VEYMERANGE: Bersweiler – Vadala, Tardivon (cap), Ranieri, Pévérini, Bracco, Naguez (Margouet, 65e), Di Grégorio (Nagy, 71e), Pompermeier, Marez, Guildorf (Bouret, 85e). Entraîneur: Manu Peixoto.

PARTAGER