Il y a un an, la section de foot féminin pour les jeunes voyait le jour à Veymerange. L’engouement a été tel que ce sont déjà 70 joueuses dont des seniors qui sont inscrites. Photo RL

En donnant naissance à une section féminine, l’entraîneur de foot de Veymerange ne s’imaginait pas attirer tant de joueuses et encore moins décrocher un label de bronze de la Ligue Grand est. Dès la rentrée, les rangs vont s’étoffer.

Le bébé n’a qu’un an mais il fait déjà parler de lui. Pourtant, en se lançant dans l’aventure, Christophe Granveaux, joueur et entraîneur du club de foot de Veymerange, ne s’attendait pas à un tel engouement.

« Si j’ai créé la section féminine, c’était pour ma fille qui adore le foot. Je pensais attirer une dizaine de personnes. »

Dès la création, elles ont été une vingtaine à s’inscrire et des équipes U8 et U10 ont pu être constituées. Au fil des semaines et des entraînements, le bouche-à-oreille a permis de faire connaître la structure. et c’est ainsi que d’autres demoiselles ont chaussé les crampons et qu’une équipe U 13 a été montée.

Un an plus tard, le succès est au rendez-vous et des seniors sont venues étoffer les rangs (lire RL du 3 juillet). En septembre, une équipe U16 verra le jour.

« Pour l’heure nous comptons près de 70 joueuses. Franchement c’est bien car on est parti de rien. Mais tout le monde a joué le jeu. Le club en premier qui m’a soutenu dans la démarche, mais aussi les éducateurs dont les deux David, Maud, Christian… Nous sommes une dizaine à les encadrer bénévolement. »

En misant sur les féminines, Veymerange a vu juste et a su insuffler à ses filles l’esprit CSVE. « Chez nous, l’essentiel c’est l’ambiance et l’aspect éducatif. Il n’y a pas que le côté footballistique, on s’appuie sur des valeurs comme le respect de l’autre et surtout on met l’accent sur le plaisir de jouer. »

Un état d’esprit qui a tapé dans l’œil de la Ligue Grand Est qui vient de décerner le label bronze à la section. « Différents critères sont pris en compte comme l’associatif, l’éducatif, l’encadrement, la formation. Ce label, c’est une belle récompense. Il nous conforte dans notre engagement et nous donne l’envie de poursuivre et de viser l’argent dans deux ans. »

Pour le plaisir de jouer

Mais Christophe n’est pas du genre à crier victoire trop vite. D’ailleurs, son but n’est pas de gagner.

« Je tiens à garder la philosophie du club. On ne recherche pas le niveau à tout prix, même si les filles se débrouillent plutôt bien. On souhaite offrir l’opportunité à des filles de jouer au foot dès l’âge de 5 ans et leur permettre de poursuivre si elles en ont envie. »

Les éducateurs sont ultra motivés et ne comptent pas leurs heures, allant même jusqu’à rechercher des sponsors. « On fonctionne grâce aux partenaires qui nous font confiance. »

Dès le 7 août, les seniors rechausseront les crampons. Les U13 et U16 sont attendues sur le terrain le 21 août, et les plus jeunes retaperont dans le ballon le 30 août.

Avis aux intéressées, il reste de la place. Bonne ambiance garantie.

PARTAGER