Untitled-1

Un nouveau 2-2 entre Veym’ et Saint-Avold ponctue ce match dans lequel les passes ne sont pas toujours arrivées à qui on pensait. A la fin, ce match nul satisfait tout le monde et Veym’ termine sur une bonne note cette première saison en DH à domicile.

Ce match, émaillé de nombreuses imprécisions de part et d’autre, aura aussi proposé son lot de surprises. Tout d’abord, le fait que Veym’ revienne par 2 fois au score. Excellent dans l’état d’esprit et la combativité car quelques joueurs verts sont rapidement sortis du match pour des raisons diverses. Trop vite sortis. Ensuite les 2 buts inscrits par Saint-Avold sur penalty, le second tireur ayant déjà tiré la semaine dernière (mais de l’autre côté contre Amnéville et l’avait raté). Pas fréquent de prendre 2 penaltys dans un match. Pour continuer, la blessure de l’arbitre central, phénomène rarissime, qui pour le coup a provoqué le passage d’un arbitre de touche au centre. Comme il manquait un arbitre touche et en accord avec le délégué, c’est Dan qui a officié comme arbitre de touche pour la fin de la seconde mi-temps. Beau style et condition physique irréprochable. Toujours dans l’alignement… on cherche encore lequel mais… dans l’alignement. Largement encouragé par les spectateurs qui ont d’ailleurs vu en lui un nouveau style d’arbitre de touche. Unique. Notre référent arbitre lui a aussitôt proposé de passer un stage d’arbitrage dès la fin du match. Et ce n’est pas Thomas, nouvellement promu arbitre central en Ligue 2 (encore félicitations) et venu pendant ses congés supporter nos verts, qui le contredira. Au titre des autres surprises, un troisième match dans les quatre derniers où Veym’ marque 2 buts. En progrès. D’ailleurs c’était la journée des 2 car pas moins de 8 équipes ont marqué 2 buts. Enfin, Mike s’est lui aussi adonné lui aussi à la sciences des poteaux. U50 aurait été heureux. C’est ça aussi le jeu.

Moralité un bon nul dans une fin de saison où le titre vient de trouver preneur à Forbach (normalement) mais avant une dernière journée fratricide en bas de classement. Le maintien se sera joué à 29 points dans un championnat ou tout le monde aura pu battre tout le monde. Pas simple. Si vous n’avez rien à faire dimanche prochain, je vous invite à suivre APM Metz contre CSO Amneville 2 à 15H00. Le vaincu du jour sera relégué. Ça promet du spectacle.

Pour autant, je voudrais quand même faire remarquer 2 choses. La première la composition et la seconde la haie d’honneur offerte à la fin du match. En ce qui concerne la première, cela vous aura peut être échappé mais coach La Mèche (en l’absence de coach Chris parti recruter dans le plat pays batave… ou se reposer en famille.. ou acheter des sabots en bois.. peut être aussi) avait aligné un 4-4-2. On reproche souvent aux verts de jouer sur un mode défensif en 7-2-1 voir 8-1-1. Mais pas pour ce dernier match à domicile avec le maintien assuré. Et oui, devant un parterre zébré noir et blanc venu le soutenir, coach La Mèche a cherché à avoir un jeu un peu plus offensif. Dommage simplement que des imprécisions individuelles soit venues rendre ce schéma de jeu un peu compliqué à valoriser et que les appels de nos offensifs se soient souvent dirigés dans la même direction. Il faut saluer l’idée, même s’il faut parfois dans d’autres conditions savoir ramener des points avec d’autres schémas tactiques. Mais l’idée était intéressante, et puis cela se clôture sur un 2-2. Pas trop mal pour un essai.

Afin d’en terminer sur cette rencontre (car on me demande de faire de plus en plus court… certainement des gens qui ne lisent pas l’œil pendant leur pause café), je voudrais aussi signaler la haie d’honneur offerte au capitaine du jour, Marc Steinmetz. A 36 ans, Marco tire sa révérence après avoir largement contribué aux égalisations du jour. Toujours discret, toujours au service du groupe et peu importe le poste, toujours le sourire même quand il souffrait du dos lors de ces dernières semaine. Je vous invite vraiment à relire l’article « Steinmetz Marc de fabrique » du 3 octobre 2009 (à lire en cliquant ici). Un article d’éloge à lui tout seul. Celui-ci ne lui sera pas uniquement consacré mais le cœur y est. Merci pour toutes ces années de bonheur sous le maillot vert. Merci pour ce grand cœur. Merci pour ton abnégation. Merci pour l’ensemble de ton œuvre. Veym’ est fier de toi et le vestiaire résonne encore de l’après bénano. Tu peux partir en vacances tranquille. Tu l’as bien mérité. En un mot, Merci. Avec un grand M comme Marco.

Dans le reste du week-end, nous noterons la victoire incontestable de la C 3-0. Il faut dire que les adversaires du jour avait décidé de rester couchés. La précieuse victoire des U19 2-0. Une très précieuse victoire, tout comme celle de U15 10-0. Bravo à vous tous. Pour l’occasion les U17-1 l’emporte enfin 3-2 pendant que les U17-2 ne peuvent terminer le match contre Yutz qu’ils avaient commencé à 8. Décidément, cela devient un classique de jouer à 8 contre 11 contre Yutz. Pour le reste, il y a eu des fortunes diverses chez les U11 et U13 avec principalement les victoires des U13-1 et U13-3. Pendant que les U13-2 s’inclinent sur un coup de coude à Reimeling. Il faut dire que les coudes volent bas dans cette zone du département. De leur côté les U11-1 avaient déjà la tête à Saint Dié et les absences du weekend avaient quelque peu chamboulées les équipes. Mais c’est ainsi.