Les Verts félicitent Colantonio qui vient d'égaliser face à Saint-Avold. Veymerange décroche le nul pour sa dernière à domicile et évoluera toujours en DH la saison prochaine. Photo CSVE
Les Verts félicitent Colantonio qui vient d’égaliser face à Saint-Avold. Veymerange décroche le nul pour sa dernière à domicile et évoluera toujours en DH la saison prochaine. Photo CSVE

VEYMERANGE 2-2 SAINT-AVOLD. Ils l’ont fait ! Les Veymerangeois ont assuré leur maintien en obtenant le match nul hier face à Saint-Avold.

Opposés à une équipe joueuse, les Veymerangeois ont su redoubler d’efforts pour assurer l’essentiel.

C’est officiel. Un an après son ascension historique dans l’élite du foot lorrain, l’équipe du CS Veymerange va poursuivre l’aventure, au plus haut niveau régional. Peut-être quelque peu « paralysés » par l’enjeu, les locaux avaient du mal à rentrer pleinement dans leur match. Durant les vingt premières minutes, les débats furent équilibrés et les occasions dangereuses, quant à elles, plutôt rares.

Côté Veymerangeois, le déchet technique était au rendez-vous. Saint-Avold aurait même pu prendre l’avantage à la 28e minute si Tardivon n’avait pas fait un retour inespéré dans les pieds d’Anthony Babit, pourtant seul face au portier des Verts. Mais deux minutes plus tard, Saint-Avold bénéficiait d’un penalty suite à une main de Peverini dans la surface. Anthony Babit se chargeait d’exécuter la sentence (30e).

Quatre minutes plus tard, Peverini aurait pu se rattraper si son coup franc n’avait pas été dévié par Giraldo sur la barre (34e).

La deuxième mi-temps débutait sur un rythme similaire. Déterminés depuis le retour des vestiaires, les Veymerangeois redoublaient d’efforts pour égaliser. Mais c’était bien Saint-Avold qui allait à nouveau se montrer dangereux. Procédant en contre depuis le début de la seconde mi-temps, les visiteurs avaient l’occasion de creuser l’écart. Suite à une passe manquée de Gentit vers son gardien, Mourad Ouadah allait ensuite manquer de réalisme, seul face à Bersweiler (61e).

Colantonio surgit

Après cette chaude alerte, suivait un temps fort Veymerangeois. Sur celui-ci, les locaux trouvaient l’égalisation. Bien servi dans la surface par Pisu, Porzi ajustait le portier (72e). La joie était de courte durée pour Veymerange puisque seulement quatre minutes après l’égalisation, Saint-Avold reprenait l’avantage sur un nouveau penalty, cette fois-ci, discutable. Mehdi Ouadah transformait (76e).

Après ce but, les occasions s’enchaînaient de part et d’autre. Pisu trouvait le poteau sur un centre de Gentit (77e) puis le Naborien Anthony Babit manquait un face à face après avoir trop tergiversé (78e).

Sur un énième contre, Saint-Avold avait l’occasion de « tuer » le match mais le poteau sauvait Veymerange. Les visiteurs allaient regretter leurs occasions manquées puisqu’à deux minutes du terme, Colantonio assurait le point du match nul en reprenant victorieusement un corner de Steinmetz (88e).

Le match:

VEYMERANGE – SAINT-AVOLD : 2-2 (0-1)

Stade du Buchel. 90 spectateurs. Arbitre: M. Dhez. Buts pour Veymerange: Porzi (72e), Colantonio (88e); pour Saint Avold: A. Babit (30e s.p.), Med. Ouadah (76e s.p.).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler – Gentit, Tardivon, Peverini (Bracco, 69e), Bombino (Pisu, 30e) – Chiarello, Colantonio, Marez, Steinmetz (Cap.), Gourier (Klopp, 80e ) – Porzi.

SAINT-AVOLD: Giraldo – Babit M., Aoukachi, Ait Kassi, Bojoly – Doua, Kowalczyk, Babit A (Baohdadi, 79e ), Ouadah Med. (Ridouane, 76e ), Ananicz – Ouadah Mou.

Les réactions:

Gaetan Lenert, entraîneur de Veymerange: « Je suis satisfait de mes joueurs qui ont livré une belle partie. Il est clair qu’il n’est jamais facile de jouer un match à enjeu. Cependant, les joueurs n’ont jamais rien lâché et au final, l’objectif est atteint. Je tiens à féliciter tout particulièrement Marc Steinmetz pour son dernier match avec ce club. »

Sébastien Ferrand, entraîneur de Saint-Avold: « On a bien maîtrisé le match tout en étant soucieux d’afficher un jeu de qualité. Malheureusement, nous avons été trop suffisants dans la finition et du coup, nous n’avons pas réussi à tuer le match. Pour ma part, je suis tout de même satisfait de mes joueurs ».