Après une chaude alerte sur le but de Bersweiler, les Veymerangeois trouvaient leurs marques. Successivement, Guildorf puis Steinmetz, à deux reprises, inquiétaient Poos, le portier Audunois. Les visiteurs, toujours privés de ballon, paraient au plus pressé tant la pression des locaux était soutenue. Les Veymerangeois continuaient de maîtriser les débats et s’offraient des possibilités par Berardi et Guildorf, mais ils péchaient dans la finition.

Audun casse l’élan Veymerangeois.

A la vingt-neuvième minute, contre le cours du jeu, les Audunois allaient ouvrir le score. Sur le corner tiré par Prandi, Parmentier faisait mouche d’un coup de tête puissant. Peu avant la pause, les Veymerangeois bénéficiaient de l’aide de Herr pour obtenir la parité. Ce dernier détournait de la tête dans son propre but le coup franc tiré par Steinmetz (40e). Mais finalement les locaux rentraient aux vestiaires la tête basse puisque Roncen se retrouvait à point nommé pour dévier le ballon et tromper la vigilance de Bersweiler (45e).
En seconde période, Bersweiler gagnait le premier duel face à Medri et l’espoir était toujours d’actualité. A la 61e minute, Audun cassait l’élan Veymerangeois. Medri frappait juste pour la troisième réalisation de ses couleurs. Dans la foulée, les locaux échouaient sur la ligne du but de Poos. Le ballon était dégagé in extremis par Herr. A la 82e minute, après un passage difficile, les locaux renaissaient grâce à Leone, qui arrivait à tromper Poos d’une frappe croisée. La fin était palpitante. Mais la poussée finale des Veymerangeois restait infructueuse.

VEYMERANGE – AUDUN: 2-3

Mi-temps : 1-2. Stade du Buchel, 356 spectateurs. Arbitre : M. Zanga (Hagondange) assisté de M. Misiti et Sammartano. Buts pour Veymerange: Herr (40e csc), Leone (82e), pour Audun: Parmentier (29e), Roncen (45e), Medri (61e).

PARTAGER