Les Verts en route vers le maintien. En dominant Neuves-Maisons (3-0), Veymerange a quasiment assuré son maintien dans l'élite lorraine. Photo archive CSVE
Les Verts en route vers le maintien. En dominant Neuves-Maisons (3-0), Veymerange a quasiment assuré son maintien dans l’élite lorraine. Photo archive CSVE

VEYMERANGE – NEUVES-MAISONS: 3-0. En s’imposant face à Neuves-Maisons (3-0), Veymerange a quasiment assuré sa place en Division d’Honneur. L’équipe Néodomienne, dominatrice durant plus de vingt-cinq minutes, a bien failli surprendre Veymerange, bousculé parfois, mais qui a tenu bon. Malgré une frappe cadrée de Borzacchiello, détournée en corner par Bersweiler (15e), Neuves-Maisons a manqué cruellement de réalisme. Les joueurs de Pierre-Etienne Verrier posaient quelques problèmes à ceux de Gaëtan Lenert, qui allaient enfin se réveiller à la demi-heure de jeu, grâce à Kiffert, qui obligeait Lahure à s’employer. Le gardien Meurthe-et-Mosellan était encore sollicité sur une percée de Porzi (38e), puis arrivait le tournant du match. Mis sur orbite plein axe, Marez, probablement hors-jeu, semait la défense adverse et trompait facilement Lahure (40e), déclenchant la colère dans le camp Néodomien, pour qui le coup était plutôt rude.

Dès la reprise, Veymerange enfonçait le clou par Vadala, qui profitait d’une offrande de Tardivon et d’une grossière erreur défensive (48e). Neuves-Maisons, moins fringant, prenait des risques et s’exposait aux contres Veymerangeois. Les tentatives Néodomiennes étaient vaines, alors que celles des Veymerangeois semaient parfois la panique devant le but de Lahure. Pisu, excentré sur la gauche, décochait une superbe frappe qui allait mourir dans les filets d’un Lahure impuissant (75e). En fin de match, le penalty Veymerangeois stoppé par Lahure ne changeait rien, l’essentiel était déjà fait.

Le match:

VEYMERANGE – NEUVES-MAISONS: 3-0 (1-0)

Stade de Thionville-Guentrange. Arbitre: Mme Mittelbronn. Buts pour Veymerange: Marez (40e), Vadala (48e), Pisu (75e). Avertissements à Veymerange: Vadala; à Neuves-Maisons: Lahure, Schemmel, Umbdenstock.

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler – Vadala, Bombino, Tardivon, Peverini, Gentit (puis Bracco), Porzi, Colantonio, Marez (puis Pisu), Kiffert, Pompermeier (puis Guildorf).

NEUVES-MAISONS: Lahure – Schemmel (puis Bodson), Tao, Chirurgien, Chauvelot (puis Boujenib), Borzacchiello, Brikat, Ech Chahti, Wyrwa, Umbdenstock, Boughazi (puis Dhiab).

Les réactions:

Gaëtan Lenert, entraîneur de Veymerange: « Nous avons fait l’essentiel, mais ça n’a pas été facile, surtout durant les premières vingt-cinq minutes où Neuves-Maisons nous a dominés. Ce sont là des points précieux pour la suite. »

Pierre-Etienne Verrier, entraîneur de Neuves-Maisons: « Mon équipe a dominé la première période, mais hélas, sans marquer. Dommage, car l’issue du match n’aurait certainement pas été la même. Et ce premier but, pour moi, n’était pas valable et nous a fait mal. »

PARTAGER