C’est une performance remarquable qu’ont accompli les Veymerangeois aujourd’hui en s’imposant 1 but à 0 sur la pelouse d’Audun-le-Tiche, une formation qui évolue dans l’élite régionale Lorraine (DH). Dans le même temps, les Verts en ont profité pour prendre une petite revanche face à l’équipe qui les avait éliminé, la saison passée au Buchel, en demi-finale de cette même Coupe de Lorraine. Le CSVE accède donc aux 16èmes de finale de la compétition et le prochain adversaire des Verts sera connu rapidement.

La première mi-temps était équilibrée entre des Veymerangeois sans complexes et des Audunois qui évoluaient devant une tribune bien garnie. Les premières occasions étaient à mettre à l’actif des hommes de Sagrafena qui s’essayaient par deux fois d’une distance de 20 mètres environ sans inquiéter Bersweiler. Les hommes du duo Ghezzi/Granveaux tentaient de répliquer mais manquaient de précision dans leurs passes. La plus grosse occasion de cette première période était malgré tout Veymerangeoise avec Da Cunha qui frappait après avoir bénéficié d’un contre favorable mais le portier local détournait le ballon sur Marez qui reprenait de volée mais voyait le cuir passer de peu au dessus de la transversale. Pour le reste, la meilleure défense du groupe A de DHR, avec Berardi, Lenert, Risse, Brunello et un Gentit encore une fois auteur d’une très bonne prestation, a fait le boulot face une formation expérimentée de Division d’Honneur. Le score nul et vierge était donc toujours d’actualité à la fin des 45 premières minutes sifflées par l’excellent Monsieur Zanga, l’arbitre du jour.

En seconde période, Guildorf puis le jeune Gonzalez firent leur entrée pour dynamiser l’attaque Veymerangeoise et ce coaching allait s’avérer payant: Gonzalez débordait côté droit avant d’adresser un centre parfait au second poteau pour Guildorf qui ouvrait le score de la tête pour les Verts ! Dès lors, les locaux se mirent à courir après le score et s’installaient un peu plus dans la moitié de terrain Veymerangeoise, en voulant parfois aller trop vite: en témoigne cette perte de balle dans la moitié de terrain Audunoise avec une récupération de Marez qui tente immédiatement de lober le gardien avancé, mais ce dernier restait vigilant. Les locaux bénéficiant de quelques occasions intéressantes notamment une frappe qui termina sa course sur le poteau de Bersweiler puis un tir croisé détourné en corner sur lequel le portier Veymerangeois restait scotché sur ses appuis. Les Verts concédaient également quelques corners en fin de partie mais encore une fois, la défense Veymerangeoise repoussait courageusement les ballons dangereux. Monsieur Zanga siffla la fin de la partie après quatre longues minutes d’arrêts de jeu et les hommes du Président Berardi pouvaient savourer cette victoire encourageante à l’extérieur.

Après le désormais traditionnel chant de la victoire dans le vestiaire, Christophe Granveaux félicitait ses hommes et en profitait pour les remettre immédiatement dans le bain du championnat: le match le plus important reste à venir avec la réception dès dimanche prochain au Buchel de l’US Soucht contre qui il sera impératif de faire un résultat. Bravo à tous pour cette performance et rendez-vous dimanche.

PARTAGER