Untitled-1

Certaines défaites sont inquiétantes, voir destructrices. D’autres sont pleines d’expériences comme aujourd’hui. Une défaite certes mais un groupe qui poursuit sa marche en avant en tant que groupe. Et ça fait plaisir à vivre.

11H15, c’est l’heure du regroupement pour partir manger ensemble au Bureau, à côté du Kinepolis. Pas vraiment une mise au vert, juste un moment pour se retrouver. Et puis ça sert à ça aussi d’avoir un sponsor qui est un restaurant. Les joueurs arrivent les uns après les autres, pour terminer par les deux qui se sont rendus d’abord vers les tables à la place du stade. Toujours les mêmes :) Juste 300m de marche pour s’ouvrir l’appétit et profiter du soleil de 11 heures. Le repas est simple et diététiquement adapté pour un repas d’avant match. Eau à volonté. Certains y ont cherché les corps gras, raté. L’ambiance est détendue, calme comme lorsqu’un groupe est en train de se mettre en place. Lorsqu’un amalgame est en train de prendre de la consistance. Lorsqu’un ensemble de joueurs devient un groupe. L’intégration de nouveaux cadres se fait en douceur en attendant le retour de ceux qui ont rempli les rangs de l’infirmerie et qu’on espère revenir le plus vite possible. Entre un hématome sur le tibia et un genou en difficulté par exemple, les blessures ne manquent pas mais que les joueurs prennent le temps de récupérer correctement, nous auront très bientôt besoin de toutes les énergies disponibles.

Repas terminé c’est un retour vers le stade à pieds pour une très courte marche digestive. Arrivé au club house, c’est télé et partie de cartes pour un groupe qui n’a aucune pression. Je pense d’ailleurs qu’il y aura de la revanche aux cartes lors de la prochaine préparation d’avant-match. Mais ne nous y trompons pas. Aujourd’hui c’est Pagny qui vient chercher un résultat à Veym’ parce que même si ce n’est pas forcément avoué, Pagny est bien un candidat sérieux à la montée en CFA2. Ils en ont le potentiel, l’envie et les moyens (financiers). Quant à nos Verts, cela n’a rien d’un match commando pour prendre impérativement des points. Rien du tout. Il s’agit du dernier match de la première partie de saison, d’un match qui est pris comme un seul match au milieu d’autres et sans pression. L’objectif est uniquement de mettre en place ce groupe, de le consolider, de lui faire apprendre la DH au fur et à mesure des confrontations. Un match dans lequel on goute le plaisir de jouer en DH journée après journée dans des confrontations avec des équipes qui jouent au football, et ça c’est un plaisir à chaque fois. Les véritables échéances sont ailleurs.

Je ne vais pas faire un commentaire du match détaillé, je laisse le Républicain Lorrain et le webmaster s’en charger. Je retiendrais juste que Pagny domine les débat en première mi-temps et inscrit un but plein d’opportunisme. Puis qu’en seconde mi-temps, Veym’ ne ferme pas le jeu mais bien au contraire en propose et pousse Pagny dans ses derniers retranchements. Tentant de marquer un but, plusieurs verts s’illustreront sur des pénétrations dans la défense, des frappes ou coups de pieds arrêtés tous en confiant les clefs de la défense.. à Gaétan. Hé oui! Qui l’eu cru. C’est bien lui qui vient fermer les portes de l’arrière garde lorsque Greg est envoyé au front par le coach. Il n’a plus sa vitesse d’avant mais de beaux restes quand même. C’est ça aussi l’esprit club, se mettre à la disposition du collectif, dans toutes les situations. Bien sur le schéma de jeu de la première mi-temps était plutôt défensif, c’est normal quand on reçoit Pagny et qu’on regarde notre effectif. Mais même avec ça, il a évolué en deuxième mi-temps et tout le monde y a mis du cœur en créant du jeu sans rencontrer toutefois la même réussite que la semaine dernière. Ce n’est pas grave, nous sommes sur le bon chemin.

Enfin, un dernier point positif. Le match lui même. Un arbitrage de qualité, merci à Monsieur l’arbitre. Des joueurs de Pagny respectueux et respectables (rien à voir avec un commentaire diffusé qui annonçait un 0-5 facile). Des spectateurs verts fiers de ce groupe. Les joueurs à l’infirmerie qui n’attendent qu’une chose, rejoindre le groupe. Bref, une défaite 0-1 contre un prétendant à la montée et bien des choses de montrées sur le terrain, bien plus que lors de la défaite 2-0 à Forbach qui est ce soir premier devant… Pagny. Si quand même, j’allais l’oublier, un petit pincement au cœur car Pagny a rompu la série d’invincibilité des verts au Buchel sur le synthétique depuis avril 2012. Mais je préfère plutôt la voir s’arrêter aujourd’hui contre Pagny que sur un match de Coupe contre une équipe de division inférieure aux penaltys. Sans manquer de respect à cette équipe imaginaire. C’est peut être pour cela que nous n’avons pas encore joué un tour de coupe au Buchel cette année. Maintenant on peut y aller, la défaite des deux ans est passée.

PARTAGER