Untitled-1

Un jeu dense et très accroché dans le milieu de terrain. Nos Verts ont fait le boulot. Ils n’ont juste pas été récompensés du point qu’ils méritaient. Mais voilà, Jarville est second de DH, ce n’est pas pour rien non plus. Bravo à vous Messieurs de Jarville et quant à nous, nous sommes sur le bon chemin.

On craignait beaucoup pour ce week-end. Pourquoi ? En raison du joli parcours en Coupe de France. Je me permets juste un rappel quant au statut totalement amateur de nos verts qui fait que nous n’avons pas un banc énorme, parce que nous ne payons pas de joueurs pour constituer ce banc. Nous ne sommes pas à l’image des grosses cylindrées de la division capables de changer pratiquement l’intégralité de l’équipe sans que cela se voit. Aussi fantastique fût-il, ce parcours en Coupe qui a vu nous opposer à deux équipes de CFA2 a laissé des traces physiques. Entre l’infirmerie qui sature et la fatigue accumulée par la succession des matchs (à l’extérieur), il y avait de quoi réfléchir. Des efforts justes car Veym’ n’a jamais démérité devant aucun de ses adversaires. Même à Schiltigheim. Mais des efforts qui à l’entrée de l’hiver portent sur les organismes. Comment maîtriser les conséquences de cette débauche d’énergie, il n’y a pas beaucoup de secret… Juste du bon sens. Repos, alimentation équilibrée et entraînement. Les joueurs qui s’en sortent le mieux sont ceux qui s’appliquent dans ces trois domaines. Et je ne cherche pas à donner de leçon. Je constate juste.

A l’image de Forbach, lorsqu’on se déplace à Jarville, il faut être à 120% pour ramener quelque chose. Et bien nous avons ramené des motifs de satisfaction et un jeu à 100%. Certains jugeront que cela est insuffisant car il n’y a pas de point à la clé. Moi je pense que c’est positif. La défense était largement remaniée mais a fait le travail. Au début de la rencontre les équipes se sont positionnées l’une par rapport à l’autre dans un match équilibré. Puis il aura fallu un coup du sort pour que sur un centre venant du côté gauche, ce soit un Veymerangeois qui contre le cuir au fond de nos filets. Ça peut arriver, cela signifie juste qu’il y a de l’engagement et que cette fois le ballon n’est malheureusement pas passé à côté. Après ce but, les débats s’équilibrent à nouveau mais sans réelle occasions vertes. Au retour des vestiaires, Veym’ est plus agressif dans le jeu, et en particulier au milieu du terrain. Plus conquérant. Mike fait le boulot pour nous maintenir dans le match devant les attaquants locaux, et les poteaux aussi, pendant que Porzi envoie un extérieur du droit dans les filets adverses. L’égalisation est somme toute méritée. Le jeu s’emballe alors allant d’un but à l’autre et à ce jeu, ce sont les locaux qui trouvent une seconde fois la faille sur une très belle volée. Loin d’être abattus, nos verts continueront à pousser jusqu’au bout obligeant le portier Jarvillois à sortir le grand jeu, claquette à l’appui. Mais rien n’y fera, Jarville s’impose 2 à 1. Le seul sentiment qui persiste à la fin de la rencontre c’est un peu de frustration mais dans le bon sens du terme. Celui qui pousse vers le haut.

Dans le même temps, nos adversaires directs n’ont pas particulièrement fait mieux. Neuves-Maisons s’incline contre Lunéville (1-3), Verdun s’impose face à l’APM Metz (1-0), et Blénod et Epinal n’ont pas joué. C’est donc dommage de ne pas avoir ramené un point mais le championnat ne se jouera pas sur ce match. Et d’autres tomberont à Jarville. Cela étant, même si la défaite à un goût amer, bravo à tous pour cette prestation.

PARTAGER