Les Verts n'ont pas réitéré leur performance de l'année passé en Coupe de Lorraine devant Jarville. Photo archives CSVE
Les Verts n’ont pas réitéré leur performance de l’année passé en Coupe de Lorraine devant Jarville. Photo archives CSVE

JARVILLE – VEYMERANGE: 2-1. Menés au score, les Mosellans n’ont jamais abdiqué. Mais ils ont fini par céder face à l’expérience Jarvilloise.

Veymerange n’a pas démérité face à Jarville, mais la marche était trop haute. Sous un froid à couper au couteau et sur un synthétique, les deux équipes ont eu du mal à développer du jeu.

Jarville se montrait néanmoins le premier dangereux, avec une belle phase collective que Rigole ne pouvait transformer (8e). Si les Mosellans répondaient sur coups de pied arrêtés, un premier coup du sort frappait Veymerange: Kiffert, impérial jusque-là, marquait contre son camp (1-0, 24e). Les locaux tentaient ensuite de faire le break mais la barre (37e), Bersweiler (42e), ou encore le poteau (60e) permettaient à Veymerange de rester dans le match.

Et sur un des premiers ballons de Porzi, entré en jeu quatre minutes auparavant, Veymerange égalisait et réalisait un mini-hold-up sur l’une de ses premières réelles occasions (1-1, 65e) ! Jarville était groggy et les Mosellans à deux doigts (de pieds) de doubler la mise (68e , 72e).

Bersweiler en vain

Cependant, les joueurs de Rigole trouvaient des ressources pour arracher la victoire grâce à une belle reprise de Sehili (2-1, 83e). Et pourtant, Bersweiler venait de réaliser une parade extraordinaire juste avant… Le dernier rempart Meurthe-et-Mosellan, Hollard, ne fut pas en reste puisqu’il sauvait les siens d’une belle claquette dans le temps additionnel… Très dur pour Veymerange !

Le match:

JARVILLE – VEYMERANGE : 2-1 (1-0)
Stade de la Californie (pelouse synthétique) Arbitre: M. Kubler. Buts pour Jarville: Kiffert (24e csc), Sehili (85e), pour Veymerange: Porzi (65e). Avertissement à Veymerange: Bombino (68e ).

JARVILLE: Hollard, Nicolas, Bakkas, Amiche, Dalbin, Sekour (Naco, 72e), Sehili, Ferraro, Drif, Rigole, Tourga (Ganaye, 61e).

VEYMERANGE: Bersweiler, Bombino, Bracco, Lauzière (Gourier, 54e), Colantonio, Da Cunha, Kiffert, Peverini, Marez, Pisu (Brunello), Gonzalez (Porzi, 61e).

Les réactions:

Christophe Granveaux (entraîneur de Veymerange): « Je trouve le score sévère… Mes joueurs méritaient le point du nul. Mais s’ils continuent comme cela, avec cette mentalité, ils gagneront des matches, j’en suis sûr. Nous n’avons pas à rougir de ce que l’on a fait. »

L’essentiel de la 11ème journée:

La Division d’honneur a un nouveau leader. Ou plutôt deux. En effet, Jarville , vainqueur de Veymerange (2-1) et Forbach , qui s’est imposé face à Magny (2-0), occupent la tête du championnat avec le même nombre de points (19) et une différence de buts… identique (+10). Les deux relégués de CFA2, dont le parcours est similaire (5 victoires, 4 nuls, 1 défaite), se positionnent donc en prétendant à la remontée immédiate.

Saint-Avold a non seulement réussi le carton du week-end, il a également marqué les esprits. Leader avant cette onzième journée, Saint-Dié a totalement pris l’eau (6-1) face à la détermination des Mosellans.