Bombino récupère le cuir au fond des filets Meusiens. Veymerange vient d'égaliser mais ne parviendra pas à inscrire un second but. Photo CSVE
Bombino récupère le cuir au fond des filets Meusiens. Veymerange vient d’égaliser mais ne parviendra pas à inscrire un second but. Photo CSVE

VEYMERANGE-VERDUN: 1-1. Vingt ans après ce qui était jusqu’à maintenant l’unique saison du CS Veymerange dans l’élite du football Lorrain, les Verts ont retrouvé hier officiellement la division d’honneur pour un premier match contre l’équipe de Verdun, promue elle-aussi à l’étage supérieur au printemps dernier. Devant une belle affluence, composée en partie de spectateurs acquis à la cause des Verts mais aussi de bon nombre de joueurs ou d’entraîneurs d’équipes des environs venus en curieux, les hommes de Granveaux ont décroché le point du match nul face à une solide équipe Meusienne. Menés 1-0 plutôt contre le cours du jeu, les Veymerangeois sont parvenus à revenir au score à 20 minutes du terme. Samedi prochain, c’est un premier déplacement périlleux qui les attendra sur le terrain de l’APM (20H), une équipe habituée aux joutes de la DH.

Champions de Division d’honneur régional et finaliste de la Coupe de Lorraine, les joueurs de Veymerange ont connu une saison 2012-2013 parfaite. Encore sur son nuage, l’équipe de Christophe Granveaux a découvert la DH, ce week-end, en accueillant Verdun. Et les Veymerangeois ont d’entrée pris possession du camp adverse, s’offrant la première opportunité de la rencontre. La combinaison Gourier-Steinmetz était à deux doigts d’aboutir.

Dans la foulée, un corner ponctuait la pression locale. Verdun, solide en défense, comme annoncé, essayait de poser le jeu. Au terme du premier quart d’heure, le rythme baissait ce qui permettait aux Meusiens d’inquiéter une première fois Bersweiler par Girardet. Les visiteurs prenaient progressivement l’ascendant et obtenaient leur premier corner, sans résultat.

Conclusion imparable

Côté veymerangeois, les joueurs étaient moins impulsifs et les débats s’équilibraient. Pisu tentait sa chance de loin tout comme Laurent du côté meusien. Dans les deux cas, les frappes n’inquiétaient pas les gardiens. Le jeu sans grande intensité continuait à se développer dans l’entrejeu jusqu’à la pause. L’entame de la seconde période était à l’identique de la première. Les Veymerangeois présentaient des initiatives offensives intéressantes. Le coup franc de Kiffert pour la tête de Tardivon et le tir contré de Gourier démontraient les intentions locales.

À la 59e, les Verdunois, en contre, se procuraient une très belle occasion qu’ils n’allaient pas rater. Marie dit Lacour reprenait de volée le centre de Hutin pour une conclusion imparable (0-1). Grâce à cette réussite totale, les Meusiens présentaient un nouveau visage. Ils étaient en confiance et se montraient plus offensifs.

Veymerange, à la recherche d’un second souffle, butait régulièrement sur la ligne défensive Verdunoise jusqu’à la 78e. Bombino profitait d’un raté de Blaudin pour égaliser (1-1) et redonner du baume au coeur à ses coéquipiers. Dans le prolongement de cette parité, les locaux continuaient leur pressing, mais ils butaient toujours sur ce rideau défensif adverse.

Le match:

VEYMERANGE – VERDUN : 1-1 (0-0)

Stade du Buchel. 200 spectateurs. Arbitre M. Grimm (Bliesbruck). But pour Veymerange: Bombino (78e), pour Verdun: Marie dit Lacour (59e). Avertissement à Veymerange: Steinmetz (79e), à Verdun: Morge (89e).

VEYMERANGE: Bersweiler, Gentit, Bombino, Tardivon, Chiarello, Da Cunha, Kiffert, Colantonio (Peverini, 63e), Pisu, (Porzi, 46e), Gourier (Marez, 61e), Steinmetz.

VERDUN: Blaudin, Demangeot, Saillet, Caquard, Gueridune, Massignan (Tailon, 81e), Hutin, Girardet (Delbon, 63e), Laurent, Marie dit Lacour (Cricoire, 90e), Morge.

Les réactions:

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « On est contents d’être revenus au score. Les garçons n’ont rien lâché. »
Fabrice Breniaux, entraîneur de Verdun: « On prend un bon point. Le match était fermé. »

L’essentiel de la 1ère journée:

Orages. Les caprices de la météo ont contraint Forbach à rentrer aux vestiaires dès la mi-temps contre Neuves-Maisons (0-0). Les joueurs de Magny, eux, ont dû patienter pendant 17 minutes. Ça ne les a pas empêchés de réussir un festival contre Épinal (5-0).

Réglages. Le début du championnat est l’occasion d’effectuer les derniers réglages. Ce fut le cas pour Amnéville et l’APM Metz, le premier s’imposant sur le fil face au second.

Promesses. Une journée et déjà de belles promesses. Saint-Avold a livré un match solide contre Lunéville (1-1), tout comme le promu Veymerange qui a accroché Verdun.

PARTAGER