Kiffert, Porzi, Guildorf et Steinmetz galopent de bonheur. L’image est-elle prémonitoire ? Photo RL
Kiffert, Porzi, Guildorf et Steinmetz galopent de bonheur. L’image est-elle prémonitoire ? Photo RL

C’est une petite finale ou une demi-finale du championnat qui se dispute, dimanche, au Buchel, entre Veym’ et Far’. Après, pour l’un comme pour l’autre, il faudra confirmer face à Thionville et Trémery.

Voilà, nous y sommes. Au pied du mur. A deux matches du poteau, rien n’est joué. Et dimanche soir, le dernier mot ne sera pas forcément prononcé. Comme nous l’écrivions le 13 novembre 2012 déjà, ce championnat était bien fou !

Ils sont trois, trois à pouvoir encore rêver. Trois et plutôt deux. Car Hagondange, arrêté à Thionville (2-2), n’a plus son destin entre ses pieds. Pour la belle équipe de Medj Kherbouche qui reçoit Yutz, il faudrait maintenant un heureux concours de circonstances pour aller à dames.

Alors ça devrait se jouer entre Veymerange et Farébersviller, entre la meilleure défense du championnat avec 13 buts encaissés en 20 matches et la meilleure attaque du groupe qui en aura marqué 49 en autant de rencontres. A l’aller, Veymerange, qui avait ouvert le score, avait concédé l’égalisation et les deux formations s’étaient retirées sur un match nul très équitable. Mais ce jour-là, Christophe Granveaux était privé de cinq de ses titulaires ou supposés tels, à savoir Bombino, Tardivon, Da Cunha, Steinmetz et Guildorf quand Far’ jouait sans son meneur de jeu Gilles Ananicz.

Entre une équipe qui attaque à tout va et la solide défense des Verts, l’opposition de styles est totale. Allez voir !

Michel Deza, l’entraîneur de Yutz, l’ex-pro messin, qui connaît bien les deux équipes pour avoir battu Veym’ (1-0) puis fait match nul, perdu (4-0) et partagé les points et les buts (3-3) avec Far’, à son avis sur la rencontre : « Dans ce type de confrontation, entre une défense haut de gamme et une attaque prolifique, l’avantage va souvent à la défense. Le bloc Veymerangeois est solide, bon en l’air et s’appuie sur un très bon gardien. Tactiquement, c’est en place. En face, c’est un assemblage d’individualités dont beaucoup peuvent gagner le match sur une action. A Far’, les frères Ananicz, Kermaoui, Baada ou Aoukachi peuvent être décisifs à tout moment. Ça va se jouer à peu de chose d’autant que ce n’est pas pour les joueurs un match normal, mais une rencontre à gros enjeu ».

Mais dimanche, Far’ sera privé de son capitaine et gaucher Aoukachi, suspendu. Les joueurs de Missoum Ouadah n’ont perdu qu’à deux reprises, cette saison. Face à Thionville, à Far’, le 9 septembre (1-3) et à Hagondange, le 4 novembre (5-2). Ils ont souvent sauvé des situations rocambolesques. Comme à Yutz où ils étaient menés 3-0. Entre une équipe qui cherche à marquer un but de plus que l’adversaire et un blockhaus intelligent, faites votre choix.

Feuille de match: Veymerange – Farébersviller
Stade du Buchel, dimanche 15H. Terrain synthétique.
Arbitre: M. Mohr, assisté de MM. Drouin et Pelle. Délégué: M. Depenweiller.

Classement du groupe A de DHR:

1 – Veymerange, 38 points, 20 j. 11-5-4. 31/13.
2 – Farébersviller, 38 pts, 20 j. 10-8-2. 49/29.
3 – Hagondange, 36 pts, 20 j. 11-3-6. 47-36.

CS Veymerange:

Composition: Bersweiler, Gentit, Bombino, Tardivon, Bérardi, Lauzière, Colantonio, Kiffert, Marez, Porzi, Steinmetz – Da Cunha, Gourier, Guildorf.
Entraîneurs: Granveaux, Ghezzi, Poulet.

PARTAGER