Personne n’aura le temps de respirer. Veym’ sort d’un match à 1 000 points qui lui permet de croire encore à la montée en Division d’Honneur. Audun sort d’une partie aussi chère qui vient, face à Fameck, de lui assurer sa place au plus haut niveau lorrain.
Pour les deux clubs, on passe, mercredi, au bonus. Mais quel bonus ! Une partie capitale et décisive quant au palmarès qui enverra la meilleure équipe au paradis ou en enfer d’une finale de Coupe de Lorraine.
En 2006, les Audunois de Jeff Séchet s’étaient fait dérober le saladier par les Fameckois de Youcef Bettahar. En 2007, le Veymerange d’Abel Bouziouane et Christophe Granveaux avaient leur rêve brisé en demie à l’issue d’une partie d’anthologie face à Jarville, le futur vainqueur. Et aux tirs au but ! Il n’est pas sûr que les Verts préfèrent le championnat aux parfums si excitants d’une grande finale régionale.
Youcef Bettahar qui vient d’affronter Audun, à Fauchère, le dit : « Audun est prêt. C’est costaud athlétiquement, expérimenté dans toutes les lignes, technique avec Raess au milieu, vif et embêtant devant ». Attention au tandem Roncen-Medri. Le deuxième aura passé 6 buts en 2 rencontres à Fameck.

Stade du Buchel, demain, 18h30.

PARTAGER