Comme l'an passé contre Magny, Kevin Gentit a inscrit un nouveau doublé, cette fois à Bar-le-Duc. Photo archives CSVE
Comme l’an passé contre Magny, Kevin Gentit a inscrit un nouveau doublé, cette fois à Bar-le-Duc. Photo archives CSVE

BAR-LE-DUC – VEYMERANGE: 2-2. Tour à tour, soulagement et déception ont été ressentis par les acteurs et les spectateurs. Côté Barisien, c’est dans cette chronologie qu’ils sont apparus suite au magnifique coup franc égalisateur de Bônet. A l’inverse, côté Mosellan, l’égalisation dans le temps additionnel de Gentit réconfortait les siens alors qu’ils n’avaient pas su conserver l’avantage acquis en première période par ce même buteur. Finalement, les deux équipes se quittaient dos-à-dos à l’issue d’un match à rebondissements sur un terrain très critique.

Sur un une-deux Pozzi-Bônet, ce dernier semblait être déséquilibré dans la surface avant sa frappe mais M. Dhez laissait l’action se poursuivre (10e). Chaomleffel enchaînait avec un magnifique slalom mais son tir passait tout près du montant de Gelebiowski (13e).

Veymerange ne sortait que très peu de ses bases et la demi-volée de Gonzalez largement à côté (23e) ne pouvait intégrer la case des occasions de but. Une double tentative de Pozzi et Varinot était ensuite repoussée sur la ligne (30e) et, comme souvent, c’est sur l’unique opportunité des visiteurs que Gentit plaçait le ballon dans le soupirail de Caillet (0-1, 37e).

En seconde période, Les changements Barisiens apportaient vivacité et profondeur à l’image de P. Leroy qui était crocheté à 20 mètres. Le bon côté pour Bônet dont le ballon trouvait la lucarne de Gelebiowski (81e). Le score évoluait très vite. Sur un contre rapide plein axe, Chaomleffel prolongeait pour Leroy qui lobait le gardien (2-1, 83’). Veymerange relevait la tête et c’est d’ailleurs celle de Gentit, en embuscade dans la surface, suite à un corner au second poteau, qui permettait de prendre le point du nul (90e+1).

Le match:

BAR-LE-DUC – VEYMERANGE : 2-2 (0-1)

Stade Jean Bernard. Environ 150 spectateurs. Arbitre: M. Dhez. Buts pour Bar-le-Duc: Bônet (81e) P. Leroy (83e); pour Veymerange: Gentit (36e , 90e +2’). Avertissement à Veymerange: Tardivon (83e).

Les équipes:

BAR-LE-DUC: Caillet – Lafrogne, Ratte, Aubriet, Varinot – Conreux (Pierre 72e ), Bauchet (P. Leroy 72e ), Pozzi, Bônet – Rivat (Robin 80e ), Chaomleffel.

VEYMERANGE: Gelebiowski – Vadala, Gentit, Tardivon, Peverini, Bombino (Walin 12e) – Chaussonnet (Ranieri 57e), Porzi, Gonzalez – Marez, Dugrillon (Pisu 75e).

L’esentiel de la 11ème journée:

Trémery pas verni. Le promu a fait le boulot pour s’extraire de la place de lanterne rouge, mais la victoire de Neuves-Maisons n’arrange pas ses affaires. Il faudra encore cravacher pour espérer se maintenir. Trémery le sait.

Puissants Municipaux. L’APM Metz signe bien évidemment le gros coup du week-end grâce à son succès sur Pagny, invaincu jusqu’alors (2-1). La RS Magny, qui restait en embuscade au classement, n’a malheureusement pas profité de la performance du voisin pour se rapprocher du leader.

Gentit, les bouchées doubles. Il n’avait pas encore marqué cette saison, c’est chose faite. Kévin Gentit a inscrit un doublé et permis à Veymerange de confirmer son chouette début d’exercice.

PARTAGER