Les Verts ont mal débuté leur campagne 2015/2016 en s'inclinant face à Epinal. Photo CSVE
Les Verts ont mal débuté leur campagne 2015/2016 en s’inclinant face à Epinal. Photo CSVE

VEYMERANGE – EPINAL: 1-2. Plaisante en première mi-temps, Veymerange a commis deux erreurs fatales en seconde et a laissé aux réservistes d’Epinal les trois points de la victoire.

Veymerange a plutôt bien débuté cette première sortie. Un bon pressing et de l’application dans les relances offraient à Di Gregorio une balle de but (2e). Epinal réagissait immédiatement, mais la frappe cadrée d’Isik était détournée par Bersweiler (3e).

La suite allait être, hélas, moins tonitruante. Certes, quelques bons mouvements, de part et d’autre, étaient ébauchés, mais les défenseurs muselaient souvent les attaquants et du coup, les gardiens n’étaient guère inquiétés. Le Spinalien Bopesu échouait sur Bersweiler (23e), puis une belle combinaison Veymerangeoise était mal négociée par Guildorf (39e).

La première erreur survenait avant le repos: sur une tentative de soixante mètres signée Colin, Bersweiler appréciait mal la trajectoire et ne pouvait que constater les dégâts (0-1-43e). Ce but, allait donner des ailes aux Vosgiens et passablement couper celles de Veymerange en seconde période.

Moins équilibrés dans le jeu, les joueurs de Manu Peixoto subissaient beaucoup plus. A la technique en mouvement d’Epinal, Veymerange opposait sa volonté, mais sans trouver les bonnes solutions. Et pourtant, sur un pénalty quelque peu généreux, Peverini relançait ses partenaires (1-1, 75e).

Malgré tout, la fin de match était spinalienne et, à la sortie d’une situation confuse, Uhlrich trompait le pauvre Bersweiler (1-2, 90+5). C’était la deuxième erreur, malheureusement fatale pour Veymerange.

Le match:

VEYMERANGE – ÉPINAL (2) : 1-2 (0-1)

Stade de Guentrange. Arbitre: M. Barenton. Buts pour Veymerange: Peverini (75e sp.); pour Épinal: Colin (43e), Uhlrich (90e +5). Avertissements à Veymerange: Di Grégorio (90e+3); à Épinal: Gazagnes (75e), Colnot (81e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler – Vadala, Peverini, Margouet, Berardi – Bracco (Colantonio 76e), Walerczyk, Bouret, Di Gregorio – Marez (Pisu 63e), Guildorf (Pompermeier 55e).

ÉPINAL: Balland – Colin, Colnot, Léonard (Diop 66e), Reboul – Gazagnes, Rougeot, Isik, Goncalvez (Benier 80e) – Villière (Uhlrich 69e), Bopesu.

Les réactions:

Manuel Peixoto, entraîneur de Veymerange: « Je pense que l’on ne méritait pas de perdre, surtout pas de cette façon. Nous prenons un but dans les arrêts de jeu. Faute de gagner ce match, on aurait dû prendre au moins un point. »

Antony Corvino, entraîneur d’Épinal: « Notre premier but, certes très chanceux, nous a libérés. Nous avons été meilleurs en seconde période et ce second but a récompensé mes joueurs. »

L’essentiel de la 1ère journée:

Surprises. Cette première levée de Division d’Honneur aura fourni une bande-annonce riche en promesses de cette saison. Aucun match ne s’est conclu sur un score vierge (20 buts au total) et, déjà, des surprises sont au rendez-vous. Référence, évidemment, au gros coup de Trémery, parti s’imposer à Saint-Avold, sur le terrain d’un favori présumé (1-3). Magny, qui gagne sur dans un fief réputé difficile (Bar-le-Duc), fait aussi partie de ces premières sensations.

Premières. Les nouvelles têtes sur les bancs ont connu des baptêmes contrastés. Stéphane Léoni a donc pu savourer la victoire de Trémery, comme Christian Garofalo avec Magny et Salah Bekada avec la réserve de Sarreguemines. Manu Peixoto, du côté de Veymerange, et Youssef Moustaïd (Neuves-Maisons) n’ont pas connu ce bonheur.

Promus. Pour son grand retour en DH, Sarrebourg a fourni une prestation encourageante mais pas suffisante pour tomber Jarville à Montaigu (2-1). Blénod a aussi trébuché d’entrée face à l’ogre lunévillois (1-2). Finalement, seule la réserve du Sarreguemines FC, promue à ce niveau elle aussi, aura cueilli trois points pour commencer.

PARTAGER