Les Verts éprouvent des difficultés en ce début d'année 2015 avec 3 défaites en autant de rencontres. Photo CSVE
Les Verts éprouvent des difficultés en ce début d’année 2015 avec 3 défaites en autant de rencontres. Photo CSVE

VEYMERANGE – MAGNY: 0-2. Les Messins, supérieurs aux locaux, grappillent trois points à l’issue d’une rencontre peu emballante (0-2).

Temps additionnel en première période. Le virevoltant Kim repique dans l’axe depuis l’aile droite et décoche une frappe sèche des vingt-cinq mètres. Bersweiler se détend et claque le ballon au-dessus de sa transversale. Un enchaînement spectaculaire, le seul, avant que l’arbitre ne renvoie les deux équipes au vestiaire. Car trois quarts d’heure durant, il n’y a rien eu ou presque. D’un côté, Magny avait la mainmise sur le jeu sans être menaçant. De l’autre, Veymerange se montraient complètement inoffensifs. À la décharge des protagonistes, des tribunes, la pelouse paraissait peu propice au développement du jeu même si les deux entraîneurs convenaient « avoir vu pire ». Bref, un premier acte soporifique et sans relief.

La reprise ne présageait pas scénario plus folichon. Veymerange frôlait toutefois le hold-up sur l’une de ses premières incursions dans la défense messine. Un coup franc repoussé par Dropsy revenait dans les pieds de Ranieri, lequel ajustait un plat du pied travaillé qui s’écrasait sur la barre et rebondissait sur la ligne de but ! La chance était passée, d’autant que cinq minutes plus tard, un nouveau mouvement initié par Kim accouchait de l’ouverture du score. Décalé côté droit, Randriatsoaray adressait un centre que Walinski, seul au second poteau reprenait puissamment de la tête (0-1, 57e). Dès lors, Veymerange sortait timidement de sa réserve et laissait davantage d’espaces, mal négociés, aux visiteurs. La fluidité du jeu pâtissait des fautes récurrentes. Sur l’une d’elle, Magny bénéficiait d’un penalty après que le très offensif Walinski ait pris de vitesse la défense des Verts. Dauphin assurait les trois points (0-2, 80e). Et c’était bien là l’essentiel.

Le match:

VEYMERANGE – MAGNY : 0-2 (0-0)

À Guentrange. Environ 150 spectateurs. Arbitre: M. Toulliou. Buts: Walinski (57e), Dauphin (80e sp). Avertissements à Veymerange: Ranieri (31e), Colantonio (49e), Tardivon (73e); à Magny: Massing (12e), Chirre (66e), Randriatsoaray (73e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler, Vadala, Gentit, Tardivon (Bracco, 69e), Peverini, Kiffert, Chiarello, Colantonio (Gourier, 65e), Pisu (Walin, 73e), Ranieiri, Pompermeier.

MAGNY: Dropsy, Teixeira, Seck, Walinski, Tremlet, Massing, Tahir, Martin, Kim (Adebayo, 87e ), Chirre, Dauphin.

Les réactions:

Gaëtan Lenert, entraîneur de Veymerange: « Je trouve qu’on a très bien défendu en première période avant de commettre une erreur de débutant sur le premier but. Magny est supérieur à nous et s’impose en toute logique. Cela dit, ce n’est pas sur ces matches qu’on joue notre maintien. La rencontre de la semaine prochaine, à l’APM, est bien plus importante. »

Jérôme Savary, entraîneur de Magny: « Je suis satisfait du résultat et de la seconde période. La première a été soporifique, j’ai failli m’endormir sur le banc. Il n’y avait rien. On a haussé le ton après la pause dans tous les domaines et on a fait le plus dur en marquant le premier but. Le score aurait pu être plus sévère si les contres avaient été mieux négociés. »

PARTAGER