Da Cunha, Bombino et Colantonio congratulent Marez (à g.) qui vient de mettre définitivement les siens à l'abri face au CSO Amnéville. Photo CSVE
Da Cunha, Bombino et Colantonio congratulent Marez (à g.) qui vient de mettre définitivement les siens à l’abri face au CSO Amnéville. Photo CSVE

VEYMERANGE – AMNEVILLE: 2-0. La journée aura été favorable au promu. Veymerange a bien profité du derby vert face à Amnéville pour se donner un peu d’oxygène.

Les Verts de Granveaux se procuraient rapidement les meilleures occasions comme sur cette échappée de Marez qui trouvait Porzi (8e) ou cette déviation de la tête de Tardivon sur un coup de pied arrêté. Mais à chaque fois, Lamrani était placé.

Et puis, alors que El Farouqui venait de buter sur Bersweiler, Gourier trouvait Pisu dans la surface qui croisait bien son tir pour ouvrir le score. Bien en place, Veymerange poursuivait, Bersweiler privant Amnéville de l’égalisation en détournant une tête de Zeroc qui filait sous sa barre transversale.

Ce sont encore les Thionvillois qui mettaient le feu, par Marez, très opportuniste sur le flanc droit, par Gentit, à la tombée d’un corner et par Pisu dont la reprise magnifique percutait le poteau de Lamrani.

Veymerange contre et se met à l’abri

Mais, au retour sur le terrain, c’est Amnéville qui allait dominer, Veymerange se contentant alors de contrer. Les visiteurs poussaient sans parvenir à battre un Bersweiler des grands jours. Alors, Colantonio était tout près de faire le break sur un coup de tête (73e). Les locaux se contentaient de gérer le score en densifiant le bloc défensif.

Et sur la fin de la rencontre, Dehar consécutivement à un corner joué court, trouvait Marez embusqué dans la surface qui, dos au but, délivrait les siens d’une reprise fulgurante.

Le match:

VEYMERANGE – AMNÉVILLE: 2-0 (1-0)
Stade du Buchel. Une centaine de spectateurs. Arbitre: M. Royer. Buts: Pisu (24e), Marez (85e). Avertissements à Veymerange: Pisu (53e), Gentit (62e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler, Gentit, Bombino, Tardivon, Lénert, Colantonio, Da Cunha, Marez, Pisu (Bracco, 81e), Porzi (Dehar, 65e), Gourier (Steinmetz, 75e).

AMNÉVILLE: Lamrani, Rybczynski, Boutrou, Soumaré, Benzidour, Sylla (Moscato, 62e), Belgacem (Messouci, 75e), Marras, Zeroc, El Farouqui, M. Belameiri.

Les réactions:

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « Nous avons joué une partie solide et cohérente. Avec une bonne première mi-temps. Il y avait de l’envie. L’équipe alignée a validé nos choix. Nous prenons trois points importants ».

Medj Kherbouche, entraîneur d’Amnéville: « Nous avons fait avec les moyens du bord. Je n’ai rien à reprocher à ma très jeune équipe. Si ce n’est que nous avons manqué d’efficacité offensive ».

L’essentiel de la 16ème journée:

Le leader freiné. Sur un terrain lourd et difficile ne favorisant pas l’attaque, les Forbachois n’ont pu se défaire de leurs voisins naboriens. Cette panne d’efficacité – ils ont touché deux fois la barre – est un petit coup de frein le leader.

Des poursuivants aux dents longues. Le match nul de Forbach à domicile permet aux autres équipes du peloton de tête de se rapprocher à portée de tirs. Lunéville a réussi le carton de la journée face à Saint-Dié. Jarville a connu beaucoup de réussite à Blénod. Et Magny est parvenu à battre l’APM Metz dans un match tendu qui ne s’est pas joué à grand chose.

Blénod distancé, l’APM en sursis. En bas de classement, Blénod laisse se creuser l’écart avec les équipes qui luttent pour le maintien. Les Messins de l’APM ont mal été récompensés contre Magny mais ils ont un voir deux matches en retard à disputer. Une chance à ne pas laisser passer.

Akpoue se rapproche. Le Forbachois Ba Yaya muet hier, le Meurthe-et-Mosellan Akpoue en a profité, avec un joli doublé, pour se rapprocher sérieusement au classement des buteurs.

PARTAGER