Sampara (Forbach), Dauphin (Magny), Lafraoui (Saint-Avold) et Rigole (Jarville) retrouvent les terrains de DH ce week-end. Sans certitudes... Photomontage RL
Sampara (Forbach), Dauphin (Magny), Lafraoui (Saint-Avold) et Rigole (Jarville) retrouvent les terrains de DH ce week-end. Sans certitudes… Photomontage RL

La division d’Honneur reprend ce week-end, avec trois relégués de CFA2 et une vaste incertitude quant aux noms des favoris. Ce suspense, a priori, gagnera même le classement des buteurs. Petit tour d’horizon.

Prudence en bandoulière, ils avancent tous à pas de sioux. Dans un climat d’incertitude générale, les acteurs de l’Honneur préfèrent guetter les premiers signaux de fumée qui se dégageront des terrains Lorrains. Cette saison, la DH est drapée d’un épais voile de mystère. Raon, l’ES Metz, Montbronn et Creutzwald ont disparu du paysage pour laisser place à trois épouvantails présumés, Forbach, Jarville et Lunéville, et deux curiosités, Veymerange et Verdun. Avec tant de nouveautés sur la ligne de départ, personne n’ose vraiment se situer, à l’exception de Medj Kherbouche, nouveau coach de la réserve d’Amnéville: « Pour nous, ce sera le bas du tableau et le maintien, prévoit-il. Avec 80 % de l’effectif parti en équipe première, on repart sur un nouveau cycle avec des jeunes et c’est dans l’ordre des choses. »

Forbach est calmé

Habitué à clamer ses envies de CFA2, Jérôme Savary a, par exemple, nuancé ses ambitions cet été. Magny tentera « de bien figurer dans la bonne partie du classement, dit l’entraîneur. Avec les trois descentes de CFA2, ce championnat s’annonce très compliqué. » Autre club mais même couplet chez Michel Gendron: « Cette saison s’annonce plus relevée, admet le président de l’APM Metz. Malgré cela, on vise la première partie du tableau, ce qu’on n’a jamais fait en DH. Mais on a conservé la plupart de nos cadres. Avec l’apport des jeunes, on peut atteindre cet objectif. »

Finalement, il est amusant d’entendre les discours des cadors annoncés. A Jarville, Alain Rigole n’anticipe « ni montée ni maintien ». « Avec le temps que nous avons passé en CFA2, on va redécouvrir la DH, dit-il. Mais si on ne remonte pas, ce ne sera pas une catastrophe. » A Forbach, Salem El Fakhouri se veut rassurant mais… pour ses adversaires ! « Ils n’ont rien à craindre, prévient l’entraîneur. On n’a aucune prétention. On a perdu du monde, on a recruté des jeunes de niveaux inférieurs, on a des blessés et, surtout, on connaît maintenant les exigences sportives, économiques et infrastructurelles de l’étage supérieur. On sait ce qui se passe au-dessus et, franchement, on n’a aucune envie de remonter pour l’instant. »

Au petit jeu des sondages, un quatuor semble pourtant se détacher. Lunéville et Jarville seront des clients à surveiller. Magny, rapport à sa culture du jeu et sa fidélité aux avant-postes, continue d’apparaître comme une menace, au même titre que Pagny-sur-Moselle qui vient notamment d’attirer le buteur de Neuves-Maisons, Mickaël Jospitre. Bien malin, pourtant, qui peut annoncer dès à présent les futurs occupants de la charrette ou de l’ascenseur. Le vaste chamboule-tout des effectifs en Meurthe-et-Moselle, la difficulté de ramener des points des Vosges et les inévitables équipes surprises n’autorisent, pour l’heure, aucun pronostic.

Dauphin à suivre

Le classement des buteurs annonce une même émulation. Brian Dauphin (Magny) avait remporté le pompon la saison dernière mais « il faudra confirmer, remarque Jérôme Savary. Marquer plus de vingt buts à son âge, c’est pas mal mais il pourrait aussi bien se contenter de cinq cette saison. On n’a aucune garantie. »

Il s’en pressera du monde au portillon du Challenge de l’Offensive. L’inévitable Jospitre (Pagny) devrait continuer sa moisson mais trouvera en Anthony Rigole (Jarville) un concurrent prolifique. Anthony Babit et Mohamed Lafraoui à Saint-Avold ont sans doute l’intention de faire parler la poudre, sans oublier Damien Mauger (APM Metz) ou les frères Jnane qui ont migré vers Blénod. Non, vraiment, c’est ouvert à tous les étages.

PARTAGER