Les Rédingeois ont éliminé Clouange au tour précédent. Photo RL
Les Rédingeois ont éliminé Clouange au tour précédent. Photo RL

Le Petit Poucet de la Coupe de Lorraine, Réding, accueille Veymerange ce dimanche. Le club de PHR, habitué aux exploits, a une vraie chance de qualification face à une équipe qui vit une saison compliquée en DH.

En temps normal, un match de Coupe opposant une formation de Division d’honneur à une équipe de Promotion d’honneur régional serait assez simple à pronostiquer. Mais les Rédingeois ont tellement pris l’habitude d’éliminer des adversaires hiérarchiquement supérieurs qu’on en vient à se demander quel est le favori de ce quart de finale. « C’est Veymerange, largement, tranche Damien Christophe, l’entraîneur de Réding. Il y a quand même trois divisions d’écart. On va tout faire pour réaliser un bon match, se hisser à leur niveau et leur mettre des bâtons dans les roues. »

Mal en point en championnat, les Veymerangeois vont avoir du mal à se maintenir en DH, surtout après leur défaite contre Blénod dimanche dernier (0-1). Pour Réding, l’occasion est belle d’enfoncer un adversaire en pleine crise de confiance. « On les craint quand même, explique l’attaquant Michael Walzer. On sait qu’ils ne sont pas très bien en championnat mais ils vont se remettre en question et ne se laisseront pas faire. »

Son entraîneur se méfie également de la bête blessée. « À mon avis, ils peuvent se servir de la Coupe de Lorraine comme tremplin pour réussir leur fin de saison. Ils ne vont pas lâcher ce match. »

« On joue au ballon et on se fait plaisir »

Toujours est-il que leur tâche ne sera pas aisée face à de coriaces Rédingeois qui, dans leur parcours, ont déjà éliminé une formation de DH, Bar-le-Duc (1-1, 5-4 aux tirs au but). En Coupe de France, Saint-Avold, pourtant solide deuxième en Division d’honneur, a aussi fait les frais de la fougue locale (3-2).

« On a un groupe solidaire, les joueurs sont proches les uns des autres, lance Damien Christophe. Contre des équipes plus fortes sur le papier, on est bien structuré et le collectif fait la différence. » « Notre secret, c’est d’être bien en place et d’exploiter la moindre faille, livre Walzer. Mais, surtout, on ne refuse pas le jeu, on joue au ballon et on se fait plaisir. »

Une qualité qui peut se transformer en péché mignon en PHR. « C’est différent en championnat, on est parfois naïf et on se laisse surprendre en contres. On a des lacunes à ce niveau », explique le joueur de 35 ans. Troisièmes de leur poule, les joueurs du président Benoît Fischer ne devraient pas être en mesure de jouer la montée en PH à la fin de la saison. Pour garnir leur armoire à trophées, ils peuvent toujours viser la victoire finale dans cette Coupe de Lorraine. Après tout, ils ne sont plus à un exploit près.

Le contexte. Mal en point en DH, Veymerange veut rebondir en Coupe. Mais attention au redoutable Petit Poucet.

L’avis de l’entraîneur rédingeois, Christophe Damien. « C’est un grand moment pour le club avec ce premier quart de finale de son histoire. Atteindre les demies serait fantastique mais il faudra se mettre au niveau de l’adversaire. »

L’avis de l’entraîneur veymerangeois, Christophe Granveaux. « Une équipe complète, compacte, avec un bon gardien, un axe fort et des joueurs qui viennent du niveau supérieur. C’est à l’évidence une équipe qui contre. Il faudra que nous soyons au niveau. »

À savoir. Reding est privé de son gardien Loic Ines (raisons professionnelles) mais Michael Walzer revient de suspension. À Veymerange, Pompermeier est absent, Ranieri, suspendu, Tardivon, le capitaine, en vacances.

Les groupes.

Réding : Engel, Gribling, Saint-Ève, Bour, Sinteff, Grosse, Andre, Oswald, Osturck, Gast, Le Cudenec, Marchal, Walzer, Jonveaux, Kries.

Veymerange : Bersweiler, Vadala, Gentit, Pévérini, Bérardi, Colantonio, Walerczyk, Naguez, Guildorf, Porzi, Marez, R. Przybylski, Sammartano.

Réding – Veymerange, dimanche à 17H.

PARTAGER