Stade Louis Wirbel. Arbitre: M. Naude. Buts pour Pierrevillers: Bodo (4e), Koppe (57e), Runser (73e, 86e), pour Veymerange: Guildorf (13e), Bombino (18e), Berardi (87e). Dès l’entame, Pierrevillers (2e division) montrait ses ambitions. Alors que son premier tir était passé au dessus une minute plus tôt (3e), Bodo ne ratait pas le cadre pour sa deuxième tentative (1-0, 4e). Cette très bonne entrée en matière des locaux était annihilée par l’égalisation des Veymerangeois (DHR). Guildorf se débarrassait de ses défenseurs et allait tromper Sanchez, le portier de Pierrevillers (1-1, 13e). En cinq minutes seulement, Veymerange parvenait à revenir au score puis à prendre l’avantage grâce à un but de la tête de Bombino (1-2, 18e). Menés après avoir ouvert la marque, les joueurs de Pierrevillers n’abdiquaient pas au retour des vestiaires et étaient récompensés de leurs efforts. Koppe redonnait en effet espoir aux siens (2-2, 57 e). Sentant que tout était possible, les Pierrevillois continuaient sur le même rythme. La magie de la Coupe opérait alors et Pierrevillers inscrivait un troisième but par Runser (3-2, 73e). S’appuyant sur leur gardien qui repoussait plusieurs occasions Veymerangeoises (76e, 78e, 82e). Les locaux accentuaient leur avance avec un joli doublé de Runser (4-2, 86e). Si le Veymerangeois Berardi réussissait, dans la minute qui suivait, à profiter d’une erreur Pierrevilloise pour réduire l’écart (4-3, 87e), cela ne suffisait pas.

Surprises en série et de taille pour le cinquième tour de la Coupe de Lorraine. À l’honneur, les équipes de district, qui n’ont pas fait dans la dentelle en sortant leurs adversaires, pensionnaires de DHR.
La palme revient à Pierrevillers, second du groupe C de Deuxième Division, qui se paie le luxe de sortir Veymerange, solide équipe de milieu de tableau (4-3).
Pour le président, Jean Beck, c’est une bonne surprise et une grande satisfaction: « Après un bon parcours en coupe de France et une élimination face à Verdun (DHR) , on ne partait pas favoris. L’équipe est jeune, elle a prouvé qu’elle avait les capacités de bien faire. Dominés en première mi-temps (1-2) , on a trouvé les ressources pour revenir dans la partie et concrétiser les opportunités. On a su hausser le niveau de jeu et se faire plaisir. Notre objectif principal reste néanmoins le championnat et la montée en Première Division ».

« Ils nous ont fait ce que d’habitude, nous faisions aux autres, dit Gérald Ghezzi, le coach Veymerangeois qui ajoute: On est tombé dans le piège de la Coupe ».

PARTAGER