David Guildorf (à g.) et ses coéquipiers n'ont pas réussi à trouver la faille à Pagny, malgré une très bonne deuxième mi-temps. Photo CSVE
David Guildorf (à g.) et ses coéquipiers n’ont pas réussi à trouver la faille à Pagny, malgré une très bonne deuxième mi-temps. Photo CSVE

PAGNY/MOSELLE – VEYMERANGE: 1-0. Le carton plein continue pour Pagny-sur-Moselle ! Après un succès décroché mercredi sur la pelouse de Magny (1-0), les joueurs de Romuald Giambérini ont enchaîné en dominant Veymerange, encore une fois par la plus petite des marges. Il faut dire que les Mosellans, très solides, ont donné du fil à retordre aux Pagnotins. Une équipe de Veymerange qui a d’ailleurs un peu le profil du Pagny version 2013-2014: elle ne devrait donc pas prendre beaucoup de buts. Et pas en marquer beaucoup non plus.

Les Pagnotins n’en sont plus là, avec un duo Mauger- Akpoue particulièrement en réussite jusque-là. Le second se signalait en plaçant une mine le long du poteau, stoppée par Bersweiler (11e), le premier reprenait de la tête un coup franc d’Hernandez, au-dessus (14e). Le gros pressing local gênait la moindre velléité offensive Veymerangeoise. Mais la défense efficace des visiteurs permettait à Bersweiler d’être peu sollicité. Sauf sur les coup-francs et corners, bottés par Hernandez. Et plutôt bien, comme sur le coup de pied de coin de la 23e qui engendrait l’ouverture du score. Une déviation au premier poteau de Mauger permettait à Brat de catapulter, de la tête, le cuir au fond des filets (1-0). Le défenseur n’était pas loin de doubler la mise, encore sur corner, avec cette fois une remise préalable de Bourial. Le coup de crâne était puissant mais non cadré (31e). De l’autre côté, c’est Dugrillon qui se chargeait de mettre Delafraye en éveil, sur corners ou en tirant de loin (40e).

La maîtrise affichée par les Pagnotins s’effritait après la pause mais les occasions Veymerangeoises se réduisaient à des frappes lointaines. Pagny avait même deux belles possibilités de faire le break mais ni Mauger (73e) ni Akpoue (77e) ne réussissaient à cadrer leurs tentatives. Les locaux restaient donc jusqu’au bout sous la menace d’une égalisation et plusieurs coups de pied arrêtés les mettaient sous pression. Le dernier (90e +4), était le plus dangereux mais Berardi ne pouvait cadrer sa tête. Et Pagny-sur-Moselle infligeait donc à Veymerange sa première défaite de la saison.

Le match:

PAGNY-SUR-MOSELLE- VEYMERANGE: 1-0 (0-0)

Stade 2000. 138 spectateurs. Arbitre : M. Heitzmann. Le but: Brat (23e). Avertissements à Veymerange: Berardi (44e), Chiarello (47e).

Les équipes:

PAGNY-SUR-MOSELLE: Delafraye – Delize, Bourial, Brat, Sow – C. Sannier, Hernandez (Omhovere, 84e), V. Sannier – Akpoue, Traoré (Denay, 69e), Mauger.

VEYMERANGE: Bersweiler – Gentit, Tardivon, Berardi, Vadala – Dugrillon, Peverini (Porzi, 46e ), Chiarello, Colantonio – Guildorf (Ranieri, 46e), Pisu (Gourier, 68e).

Les réactions:

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « On a fait un match courageux mais pas avec suffisamment de qualité pour ramener un point. Dans un match de ce type, souvent un coup de pied arrêté fait la différence et, même si les joueurs étaient prévenus, on s’est tout de même fait avoir. Ceci étant, Pagny a fait une première mi-temps de qualité nous sevrant de ballons. Il faut continuer à travailler et essayer de tirer des enseignements de ces défaites là. »

L’essentiel de la 5ème journée:

Pagny reçu 5 sur 5. Après sa victoire à Magny, mercredi soir, Pagny a remis hier face à Veymerange, sur le même score de 1-0. Cinq victoires en cinq matches, ça débute fort ! Derrière les Pagnotins, les Mosellans sont plutôt à la traîne, si l’on excepte Magny qui s’est ressaisi à Trémery. Et de quelle manière (5-2 !). Suivent donc Lunéville qui marche fort également, et Saint-Dié, vainqueur à Vandoeuvre. Avec quatre victoires. Saint-Avold, de son côté, n’a toujours pas gagné !

PARTAGER