Menés 0-3 à la pause, les Verts se sont réveillés en seconde période mais en vain. © Photo René Bach

Largement devant à la mi-temps, les Fameckois ont failli tout perdre en fin de match sur le terrain de Veymerange (3-2).

Sur la pelouse du Buchel, Fameck a vite soufflé le chaud. D’entrée de jeu, suite à un coup franc et une remise intelligente de Belameiri, Hitou, de la tête, trompait Bersweiler (0-1, 3e). Mieux armés techniquement, les Fameckois dominaient ce début de partie, obligeant Veymerange à parer au plus pressé.

Cette domination allait être concrétisée par un second but, signé Akab, qui finissait parfaitement une bonne action collective (0-2, 19e). Quelque peu sonnés, les Veymerangeois accusaient le coup et Fameck allait encore en profiter pour venir inquiéter Bersweiler à plusieurs reprises.

Belameiri, dont c’était l’ultime match sous les couleurs Fameckoises, ajustait un bon coup franc, stoppé par le portier local (27e). Cette fin de première période était Fameckoise. Déjà à la peine, Veymerange perdait sur blessure, son capitaine Tardivon (40e). Pire encore, Hitou, une nouvelle fois, mystifiait l’infortuné Bersweiler, à la sortie d’un cafouillage (0-3, 45e +2).

Largement devant à la marque, on pensait voir Fameck, logiquement, bien gérer la seconde mi-temps. Ce ne fut pas le cas et Veymerange, courageusement, revenait dans le match sous l’impulsion d’un Porzi combatif et souvent bien inspiré.

Fameck se mettait en danger. Pour un prétendant à la montée, la sérénité n’était pas au rendez-vous et les coups de boutoir Veymerangeois allaient lui faire mal. Un manque d’attention défensif permettait à Porzi de réduire l’écart (1-3, 69e). Les protégés de Joris Di Gregorio se remettaient à y croire. Ranieri surprenait bien Santoni (2-3, 89e) mais il était trop tard. Certes, Fameck engrange des points, mais s’est fait peur, presque tout seul !

« Nous avons réussi l’entame parfaite et joué une belle première mi-temps », résume Yacine Barkat, l’entraîneur Fameckois dont l’équipe menait à la pause 0-3 (Hitou, deux fois, et Akab).

Les Verts de Veymerange auront commis l’erreur de ne jouer que la deuxième mi-temps; partir avec trois buts de retard était insurmontable. Le but de Porzi a relancé la partie, mais celui de Ranieri (89e) est arrivé trop tard pour que les Verts rêvent encore au match nul.

« Les sorties sur blessure de Labyb et Boutouatou, remplacés par El Khader et Hay, nous ont désorganisés, commente Yacine Barkat, mais nous avons réussi l’essentiel: prendre les trois points ce qui nous rembourse de la défaite du week-end précédent à Forbach. »

Fameck, qui pourrait perdre Belameiri, son buteur, en négociation avec Mondercange (D2 luxembourgeoise) à la trêve, s’est replacé à la 2e place dans la foulée d’Amanvillers: 23 points contre 22, précédent Villerupt qui compte un match de retard, de deux points. C’est précisément le 19 février, face à Villerupt que les Bleus reprendront le championnat.

Veymerange est toujours 5e avec 17 points, mais compte un match de retard à jouer à Rombas.

Album de la rencontre, merci à René Bach pour les photos:

PARTAGER