Bilal Acar au milieu de la défense Veymerangeoise. Le Sarrebourgeois aura le dernier mot. Photo RL
Bilal Acar au milieu de la défense Veymerangeoise. Le Sarrebourgeois aura le dernier mot. Photo RL

VEYMERANGE – SARREBOURG: 1-3. Pas du tout dans le bon tempo, Veymerange s’est incliné très logiquement face à Sarrebourg (1-3), nettement supérieur dans tous les domaines. Mais les deux clubs restent dans la zone rouge.

Parfaitement organisé, Sarrebourg démontrait dès les premiers instants de la partie qu’il n’était pas venu à Veymerange pour subir. Au contraire. La lanterne rouge affichait une belle aisance technique, bien supérieure à celle de son adversaire et monopolisait le ballon. Fidèles à leurs habitudes, les Veymerangeois n’étaient, quant à eux, pas avares dans leurs efforts, mais ils n’étaient guère productifs.

Mais dans les deux camps, les défenseurs contrôlaient aisément les trop rares actions offensives et les gardiens n’étaient pas vraiment inquiétés. Les Verts, mal à l’aise, faisaient face à une première alerte à la suite à une tête de Stuber, qui passait au-dessus du but de Bersweiler (28e). Mais le pire survenait, lorsque l’arbitre accordait un penalty, logique, à Sarrebourg, que transformait Marbre (0-1, 34e). Juste avant la pause, la sanction faisait mal à Veymerange qui continuait à perdre de trop nombreux ballons dans l’entrejeu.

Tous les risques

Conscient du manque de percussion de son équipe, Christophe Granveaux appelait Guildorf et Di Grégorio dès la reprise et Veymerange retrouvait des couleurs. Prudemment, les protégés de Patrick Ernwein faisaient le dos rond face aux assauts répétés des partenaires de Tardivon. À deux reprises, le feu était même allumé devant le but de Scher. Prenant tous les risques pour revenir au score, Veymerange s’exposait. Vivace, Stuber s’échappait, mais seul face à Bersweiler, il expédiait sa frappe hors du cadre (60e).

Peu après, le gardien sarrebourgeois intervenait efficacement sur un coup franc signé Peverini (64e). Exploitant à merveille l’art des contres, les Sarrebourgeois doublaient la mise par Stuber, qui profitait d’une grossière bévue défensive (0-2, 70e). Malgré cela, Veymerange ne baissait pas les bras. Di Grégorio transformait son coup franc (1-2, 84e) puis Scher faisait échec à une tentative de Pompermeier (86e). Mais la fin de match était sarrebourgeoise et Selmer mettait Veymerange définitivement KO (1-3, 89e). En toute logique…

Le match:

VEYMERANGE – SARREBOURG : 1-3 (0-1)

Stade de Thionville/Guentrange. Arbitre: M. Barenton. Buts pour Veymerange: Di Grégorio (84e); pour Sarrebourg: Marbre (34e sp), Stuber (70e), Selmer (89e). Avertissements à Veymerange: Bracco (69e), Gentit (84e); à Sarrebourg: Marbre (63e).

Les équipes:

VEYMERANGE: Bersweiler – Valala, Peverini, Lenert (Di Gregorio, 46e), Gentit – Tardivon, Bracco, Porzi, Ranieri (Guildorf, 46e) – Pompermeier, Marez (Lauziere, 80e).

SARREBOURG: Scher – Chevrier, Selmer, Marbre, Kaygusuz – Rouh, Untereiner, Hemmerter, Junker (Claudon, 76e) – Stuber (Gul, 89e), Acar (Ndjayenohomawoo, 90e).

Les réactions:

Christophe Granveaux (entraîneur de Veymerange): « Que dire de ce match ? Uniquement que Sarrebourg a mérité sa victoire. Nous payons actuellement tous les efforts que nous avons faits pour redresser la barre. Le coup est rude, surtout après notre succès face à l’APM Metz. Il faut être réaliste, se maintenir ne sera pas facile. »

Patrick Ernwein (entraîneur de Sarrebourg): « Nous avons fait un bon match ! L’équipe a bien joué, surtout en première période. J’ai une formation très jeune, donc encore perfectible et cette victoire est une récompense pour tous mes joueurs qui n’ont jamais baissé les bras, même dans les moments difficiles. Mais rien n’est encore joué. »

PARTAGER