Benjamin aura pesé sur la défense Messine, notamment en apportant le premier pénalty. En vain. Photo RL
Benjamin aura pesé sur la défense Messine, notamment en apportant le premier pénalty. En vain. Photo RL

MAGNY – VEYMERANGE: 2-1. Au terme d’une rencontre physique et engagée, marquée d’ailleurs par deux exclusions, les Veymerangeois pouvaient regretter leur manque de réussite, surtout en fin de rencontre. Car ils ont laissé échapper deux points à leur portée, qui risquent de peser lourd à l’heure du décompte final.

Ce match débutait sur un rythme élevé et sans temps mort. La première occasion était à l’actif des hommes de Manu Peixoto, par l’intermédiaire de Vadala qui trouvait le petit filet (4e). Puis, les locaux, légèrement dominateurs, répliquaient par Mboa via une frappe au ras du montant. Bersweiler intervenait ensuite dans les pieds de Mauger (25e) et le score allait finalement être ouvert sur pénalty, suite à une faute sur Teixeira. Dauphin transformait (1-0, 27e).

Deux minutes plus tard, Bracco était invité à regagner les vestiaires. Les vaillants visiteurs accusaient alors le coup, laissant le soin aux locaux de maîtriser le jeu. Le débordement de Reimeringer permettait ainsi à Mboa d’être à la conclusion pour faire enfler assez logiquement le score (42e).

Dès la reprise, l’équipe locale perdait de sa superbe, laissant Sammartano placer une frappe juste au-dessus. Veymerange portait encore le danger par Marez qui, à son tour, obtenait un pénalty conclu par Peverini (2-1, 59e).

Fébriles, les locaux réagissaient par Tahir et Dauphin dont la reprise n’était pas assez appuyée. Très courageux et en confiance, les partenaires de Tardivon poussaient encore par Sammartano et Ranièri. Puis survint le troisième pénalty de la soirée avec l’exclusion de Randriatsoaray, en position de dernier défenseur. La frappe de Di Gregorio échouait sur la bas du montant (90e) et attisait les regrets de Veymerange.

Le match:

MAGNY – VEYMERANGE: 2-1 (2-0)

Stade du Plateau. Arbitre: M. Pastot. Buts pour Magny: Dauphin (27e sp), Mboa (42e); pour Veymerange: Peverini (52e sp). Avertissements à Magny: Reimeringer (70e), Tahir (85e); à Veymerange: Tardivon (90e +1). Exclusions à Magny: Randriatsoaray (89e); à Veymerange: Bracco (29e).

Les équipes:

MAGNY: Dropsy – Morge (Dijoux 85e), Massing (Hamiane 70e), Adebayo, Reimeringer – Randriatsoaray, Teixeira, Mboa, Tahir – Mauger (Garofalo 63e), Dauphin.

VEYMERANGE: Bersweiler – Vadala, Tardivon, Ranieri, Peverini – Bracco, Walerczik, Porzi, Naguez (Di Gregorio 78e) – Marez, Sammartano (Gourier 78e).

Les réactions:

Christian Garofalo, entraîneur de Magny: « Si je suis satisfait de notre première période, je suis déçu de notre prestation à la reprise. On a douté, même si mon groupe est encore très jeune et a trop facilement paniqué face à une équipe combattante. Mais on a pris trois points précieux. »

Gaëtan Lenert, entraîneur de Veymerange: « Je suis satisfait de notre bonne réaction en seconde période, après une première difficile. On méritait le nul, dommage de louper ce penalty à la fin. On va tout donner pour s’en sortir. »

L’essentiel de la 4ème journée:

Le SFC a de la réserve. Le pari de la jeunesse paie à Sarreguemines. Promue, la réserve n’a toujours pas perdu et talonne des Lunévillois intouchables et intraitables.
L’Étoile rayonne. Surprise d’entrée par Trémery, l’Étoile naborienne vient de signer une deuxième victoire d’affilée et sans faire de sentiment contre Bar (6-1).
Veymerange s’enfonce. Quatre matches, quatre revers: les Verts sont dans le rouge. Il faudra réagir.

PARTAGER