Les Veymerangeois félicitent Ranieri qui vient d'inscire le second but du jour sur le terrain de Trémery. Photo CSVE
Les Veymerangeois félicitent Ranieri qui vient d’inscire le second but du jour sur le terrain de Trémery. Photo CSVE

TREMERY – VEYMERANGE: 1-2. Le manque d’efficacité se paie cash. Trémery l’a appris une nouvelle fois à ses dépens, face à une équipe de Veymerange qui est repartie avec la victoire.

L’absence d’efficacité est un refrain que Trémery connait bien cette saison. Les hommes de Rudy Marchal ont encore pu s’en apercevoir ce week-end, après une défaite qui doit autant à l’opportunisme de Veymerange qu’à ce réalisme défaillant des locaux.

D’entrée, la prudence était de mise, chacune des deux équipes s’employant à tenir le ballon. La première tentative revenait à Trémery, une reprise de Nesta (7e), à la réception d’un ballon de Soylu, qui trouvait Gelebiowski sur son chemin. Dans la foulée, Porzi (12e) tentait sa chance mais sans plus de réussite. Nesta (14e) insistait et était tout près de trouver le cadre mais, s’il a réussi à éviter le gardien, il n’a pu redresser sa course…

Trémery n’a pas cessé d’être entreprenant. Lancé côté droit, Moussaoui (18e) se présentait seul face au gardien mais perdait son duel. Le temps s’écoulait, les équipes se neutralisaient au milieu… Sur un contre rapidement joué, Moussaoui lancé dans l’axe trouvait Nesta aux neuf mètres, qui manquait le cadre et une occasion en or d’ouvrir le score (39e).

Festival de ratés

Dès la reprise, une perte de ballon au milieu du terrain et une hésitation des Trémerois qui pensaient bénéficier d’une faute profitait à Porzi (49e). Le Thionvillois s’en allait seul dribbler deux défenseurs et tromper Rouillon. Douche froide. Une occasion, un but pour Veymerange. Les locaux ne baissaient pas les bras et repartaient de plus belle. Sur un long ballon venu de la droite, la défense se mettait à la faute et Moussaoui, sur pénalty (53e), trouvait Gelebiowski qui s’arrachait au pied du poteau. Quand rien ne va… La preuve: Nesta débordait côté droit et centrait pour Hadjar qui manquait la reprise à deux mètres du but vide (65e) !

Finalement, à trop s’exposer Trémery s’est mis à la faute. Chety se faisait contrer au milieu du terrain et Ranieri, en contre, s’en allait battre Rouillon, impuissant (76e).

La chance avait choisi son camp. Les locaux, sur un énième coup franc, trouvaient pourtant la faille par Gerolt (85e), mais les visiteurs tenaient bon. Et les locaux ne pouvaient une nouvelle fois ne s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Le match:

TRÉMERY – VEYMERANGE: 1-2 (0-0)

Stade municipal. Arbitre: M. Barenton. Spectateurs: 120 spectateurs. Buts pour Trémery: Gerolt (87e); pour Veymerange: Porzi (49e ), Ranieri (76e). Avertissements à Trémery: Chety (66e), Gerolt (42e); à Veymerange: Kiffert (54e), Bracco (40e), Dugrillon (89e).

Les équipes:

TRÉMERY: Rouillon, Tozzini, Chety, Nesta, Gerolt, Decker, Moussaoui. R (Moretti 74e), Moussaoui. M (Gobbi 64e), Dilgen (Hadjar 60e), Soylu, Osterman.

VEYMERANGE: Gelebiowski, Vadala, Gentit, Tardivon, Peverini, Kiffert, Colantonio (Pisu 13e puis Spahic 84e), Bracco, Ranieri (Gonzalez 77e), Porzi, Dugrillon.

Les réactions:

Rudy Marchal, entraîneur de Trémery: « On paie des erreurs individuelles et, offensivement, on est trop gentil. On ne peut pas gagner des matches si on ne met pas nos occasions. Depuis le début, c’est la même chose. On va devoir recruter dans le secteur offensif. »

Christophe Granveaux, entraîneur de Veymerange: « Je pense que notre victoire est tirée par les cheveux. Le pénalty est le tournant du match. Néanmoins, on doit se mettre à l’abri plus tôt. »

L’essentiel de la 7ème journée:

Occasions manquées. Cette septième journée fut celle des occasions manquées. Celles de Trémery, évidemment, qui a encore payé son inefficacité devant le but au prix fort. Mais aussi celles de Magny, Lunéville et Saint-Dié, qui ont raté l’opportunité de se rapprocher de Pagny. C’est dommage: le leader n’a pas gagné ce week-end. C’est une première pour lui…
L’Étoile cartonne. Saint-Avold a signé sa deuxième victoire de la saison et elle est pétaradante. En déplacement à Epinal, l’Étoile Naborienne a pulvérisé des Vosgiens bien tendres et dopé le bilan offensif d’une septième journée bien chiche.
Rebond en vue ? La prochaine journée opposera les deux derniers: Trémery et Neuves-Maisons. Si les Mosellans ont des envies de maintien, il serait opportun de régler leur réveil ce jour-là.

PARTAGER