La chance a basculé du côté de Veymerange lors des prolongations alors que les locaux ont fait jeu égal avec leur adversaire du jour. Le premier quart d’heure est légèrement à l’avantage d’Amanvillers qui se montre dangereux sur des coups de pied arrêtés de Sollner. Les visiteurs se reprennent et la défense locale n’a d’autres solutions que de concéder de nombreux corners. A la 23e minute, le gardien local anticipe dans les pieds de Klopp, auteur d’une tentative de lob peu après. Alors que le jeu est équilibré, Klopp profite d’une erreur défensive pour ouvrir le score (40e). Sur la remise en jeu, Bersweiler doit s’employer sur le tir lointain de Sutera-Sardo.

A la reprise, la tentative de Dambrune, échoue de peu au-dessus (53e), alors que du côté de Veymerange, Steinmetz (55e) place sa tête sur la transversale (55e). Porzi sème ensuite la panique dans la défense locale qui sauve en catastrophe (66e). Amanvillers joue crânement sa chance par des frappes lointaines mais le dernier rempart visiteur se montre déterminant. Il ne peut rien, par contre, à la 82e minute lorsque Bousselin, sur un service de Nogués, égalise tout en finesse. Dans les dernières minutes, Amanvillers tente sa chance par des frappes de Fassbender, Sollner et Maury qui donnent des frisons aux visiteurs.

Durant les prolongations, les locaux ne peuvent bénéficier de la supériorité numérique et se font piéger un peu naïvement par Risse qui reprend le centre de Porzi pour crucifier Ehlhardt (96e). Sans complexe, et malgré les trois divisions d’écart, les partenaires de Joly continuent à pousser et à se créer de belles occasions, mais le score en reste là et après avoir donné beaucoup de fils à retordre à une équipe plus expérimentée.

AMANVILLERS – VEYMERANGE : 1-2 AP

Stade Armand-Micheletti. Arbitre : M. Poirot. Mi-temps : 0-1. Score à la fin du temps réglementaire : 1-1 Buts : pour Amanvillers: Bousselin (82e) ; pour Veymerange : Klopp (40e), Risse (96e).

PARTAGER