Cette rencontre avait tous les ingrédients du match piège pour les Veymerangeois: d’abord une équipe évoluant 3 divisions en dessous avec une envie certaine d’accrocher un « gros » à son tableau de chasse, qui plus est spécialiste des matchs de coupe, ajouter à cela une ambiance houleuse en tribune et un arbitre qui passe complètement à côté de sa rencontre et vous obtenez ce AS Portugais – Veymerange, qui s’est heureusement bien terminé pour les hommes de Gérald Ghezzi, qui ont finalement réussi à sortir victorieux grâce notamment aux deux héros du jour, Greg Tardivon et Eric Pezin.
La rencontre démarrait timidement mais c’est bien les locaux qui prenaient l’initiative. Effaçant les 3 divisions d’écart entre les 2 équipes, les Portugais empêchaient les Verts d’imposer leur jeu. Aux alentours de la demie-heure de jeu, Berardi, qui faisait ses premiers pas en match officiel avec l’équipe première, trouva les filets du portier local en tirant un superbe coup-franc mais le but fût refusé. Les locaux l’imitèrent quelques minutes plus tard, mais leur but fût lui aussi refusé à cause d’un hors-jeu. Le coup de sifflet annonçant la fin des 45 premières minutes fût donc sifflé sur le score de 0 à 0.
En seconde période, l’équipe des Portugais de Thionville allait être la première à ouvrir le score. Joliment lançé en profondeur dans le dos de la défense Veymerangeoise, l’attaquant local s’en alla battre Bersweiler d’un tir croisé. C’est alors que se déroula un fait de jeu majeur qui allait faire basculer la rencontre: après un contact vigoureux entre Bersweiler et un joueur local, l’arbitre, proche de l’action, siffla d’abord un coup-franc en faveur des Verts pour charge irrégulière sur le gardien. Mais tout à coup, sans raison apparente, il prit la lourde décision de finalement expulser Bersweiler et de siffler un pénalty, provoquant la stupeur des spectateurs Veymerangeois et la colère du Président Berardi ! N’ayant pas de gardien remplaçant dans ses rangs, c’est finalement Pezin qui prit place dans la cage Veymerangeoise et qui parvint à repousser le pénalty ! Réduits à 10 mais remotivés par ce coup du sort en leur faveur, les Veymerangeois allaient finalement revenir au score sur un coup de tête rageur de Tardivon sur corner, quelques secondes avant le terme de la partie !
On repartait donc pour 30 minutes de jeu supplémentaires où aucune des deux équipes ne parvient à prendre l’avantage, malgré une frappe de Fischer ou une tête de Klopp, mais sans danger pour le gardien adverse. Seul l’arbitre s’illustra une fois de plus, complètement dépassé par les évènements, en ne siffla pas les fautes grossières des joueurs de l’AS Portugais de Thionville. C’est finalement aux tirs au but que les Verts allaient se qualifier en marquant leurs 5 tirs au but (Berardi, Bombino, Lenert, Gruhn, Klopp). Pendant ce temps, Pezin, gardien intérimaire, parvint à stopper un tir au but adverse, permettant aux hommes de Ghezzi de fêter dignement leur héros du jour, sans qui la qualification n’aurait sans doutes pas été possible. Bravo !

PARTAGER