C’est un petit évènement qui s’est produit aujourd’hui pour les hommes du CSVE. Alors qu’ils n’avaient jamais pu ramener mieux qu’un petit point lors d’un déplacement en Moselle-est, les Verts ont enfin rompu la malédiction à Boulay au terme d’un match qui ne rentrera malgré tout pas dans le top 10 des matchs les plus spectaculaires…

Les hommes de la doublette Ghezzi/Granveaux se déplaçaient pour la 2ème fois consécutive en championnat, cette fois sur la pelouse du CA Boulay. Après avoir engrangé le point du match nul en s’étant fait rejoindre dans les arrêts de jeu la semaine dernière à Marienau, un nouveau défi attendait les Veymerangeois. Opposés à une équipe en mal de points et qui pointe en dernière position au classement, il fallait tout de même se méfier de ces Boulageois qui étaient revenus de Soucht la semaine passée avec les 3 points de la victoire.
Comme on pouvait s’y attendre, le match se déroula sur un terrain très lourd et très gras et les locaux furent les premiers à frapper au but mais Bersweiler, pour son premier ballon, répondait présent. Les locaux démarraient mieux le match et les visiteurs subissaient sans vraiment être inquiétés. Le match était très haché, les fautes nombreuses et les occasions finalement assez rares lors de cette première période. A noter la sortie précoce de Porzi, pas vraiment encore remis de sa blessure et de Guildorf, dans le viseur de l’arbitre après avoir été sermonné puis averti en moins de 5 minutes. Ils ont été remplacés respectivement par Lascaux et Chaussonnet.

La seconde période démarrait avec une occasion Veymerangeoise et c’est Marez qui frappait en pivot après avoir hérité du cuir dans la surface de Boulay mais son tir était contré. Et comme en première période, Bersweiler s’illustra en sortant brillamment une puissante frappe Boulageoise qui prenait la direction des filets. Les Verts, après avoir un peu mieux démarré leur seconde période, retombaient dans leurs travers et subissaient à nouveau leu jeu des locaux qui gardaient la possession de balle à leur avantage mais sans être réellement dangereux. Aux alentours de la 75ème minute, Chaussonnet déboulait rapidement le long du côté droit avant d’adresser un centre parfait pour Marez qui crucifait le portier local. Le plus dur était fait ! Il restait à veiller à ne pas encaisser de but synonyme d’égalisation… La formation Boulageoise jetait ses dernières forces dans la bataille mais ses offensives restaient assez décousues et imprécises. Profitant d’un boulevard laissé par la défense locale en toute fin de match côté droit, Guildorf partait seul au but et s’en allait battre le portier de Boulay d’un tir croisé imparable, donnant définitivement l’avantage aux siens. Les hommes de Ghezzi auront donc su faire le dos rond quasiment pendant toute la rencontre avant d’inscrire coup sur coup deux buts salvateurs et de finalement empocher les 3 points.

Une victoire qui va donc sans doute faire du bien au moral des hommes du Président Berardi puisqu’elle remet les Verts dans de bonnes dispositions au classement de DHR. Un classement qui semble plus serré que jamais puisque les 4 équipes de tête possèdent toutes le même nombre de points, soit 20 unités ! La lutte pour l’accession en Division d’Honneur s’annonce donc plus palpitante que jamais et le printemps qui se profile laissera à n’en pas douter des traces chez certaines formations de tête… A suivre!

PARTAGER