Untitled-1

En Coupe on arrête pas de le dire, il n’y a pas de petits. Divisions d’écarts ou pas il faut jouer sérieusement. Point barre. Nilvange est venu jouer crânement sa chance et à la fin… Veym’ passe. Aux penaltys mais passe. Bien joué les Verts, on en demandait pas plus dans ce week-end à l’image du temps.

Sous une belle pluie, les Verts de la B étaient opposés à une équipe de Nilvange appliquée bien décidée à jouer avec toutes ses armes. Et dans ce cas là, en face, il faut juste être sérieux. Avec un groupe révisé en raison d’un match important des U19 à Yutz et des blessés, nos joueurs se sont rapidement vu menés sur coup franc avant de revenir au score. Un peu empruntés mais volontaires, nos joueurs n’ont jamais abdiqués. Aux penaltys, c’est un 4-3 qui envoie nos joueurs au tour suivant après un penalty plus qu’étrange. Sur un penalty arrêté par notre U55 (venu au secours de la B pour rendre service), ce dernier voit le penalty arrêté à retirer. Il est toujours difficile sur un penalty de savoir si un gardien part vers l’avant avant la frappe de la balle ou pas. Voilà c’est comme ça c’est compliqué. Après des palabres inutiles puisque de toute façon il est à retirer, le joueur de Nilvange prends son élan et au moment de la frappe, notre gardien se retourne faisant face à ses propres filets! Chose incroyable, le joueur de Nilvange envoie sa frappe au dessus du but! Alors je déconseille fortement à nos gardiens de refaire la même chose, ça c’est plus que clair, mais pour autant à la fin, nos Verts passent. Et c’est le principal. Bravo. Seul regret, la blessure de Phil au genou. Un de plus qui rejoint l’infirmerie déjà débordante et à qui on souhaite une bonne récupération.

Côté blessure, le CSVE a vu son infirmerie se compléter encore dans plusieurs catégories. En U19, Yannis a été emmené par les pompiers à l’hôpital en fin de match suite à un choc à la tête pendant le jeu. Ses constantes et sa tension étaient correctes (et croyez moi pour avoir eu bien du mal à capter son attention il fallait les prendre) mais il était toujours fortement désorienté. Tout le club lui souhaite un bon rétablissement et espère qu’il se remettra bien de ce choc. Pour le reste de cette rencontre, les U19 s’inclinent 3-1 à Yutz dans un match où les locaux se seront montrés réalistes et meilleurs dans les relations entre les lignes. Pas avares d’efforts, nos jeunes revenus au score n’ont pas pu accrocher le nul. Continuez vos efforts, le match était en tout cas d’un bon niveau. Pareil chez les U13 où Greg, le gardien U13-1, est sorti en première mi-temps touché à la cheville dans un match… engagé physiquement. En U13. A la limite. Et comme trop souvent, commenté fortement par les parents sur le pourtour. Au passage, les 3 U13 s’inclinent.

Notons au passage la très belle éclaircie du week-end qui est venu du football diversifié. Les protégés de Jeremy Wallin ont remporté le tournoi d’Abelstroff. Bravo à tous ces jeunes pour leur effort et leur investissement qu’on ne souligne pas toujours à leur juste valeur. Rendez-vous sur leur page FaceBook pour plus d’images.

Entre mardi et aujourd’hui, ce fut 8 défaites et 3 victoires. Mauvais week-end. Juste pour clôturer le chapitre « sportif », le retour des U17 vainqueurs 0-5 à Bouzonville s’est terminé au poste par un dépôt de plainte suite au jet d’une pierre dans la vitre du bus du CSVE qui repartait. Avec une vitre en moins. Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessés. La suite appartient à la justice et aux commissions compétentes. Cet incident fait suite à un autre match de jeunes (que je ne mentionnerais pas volontairement) et qui s’est lui déroulé dans un climat délétère. Je félicite au passage le comportement de nos jeunes qui n’ont pas répondu aux provocations sur et en dehors du terrain ainsi qu’à l’éducateur et au dirigent pour leur calme. Match perdu mais les jeunes sont rentrés sains et saufs, c’est le principal. Battus, mais ça… honnêtement… je préfère les voir tous rentrer sur leurs jambes avec une défaite que pas. Merci pour votre réaction. Ils se reconnaîtront. Vous croyez que cela ne se passe que chez nous? Détrompez vous. Depuis plusieurs semaines, il y a une recrudescence de comportements anti-sportifs sur de nombreux terrains. Cela est partagé avec le corps arbitral, les officiels et les autres éducateurs avec qui nous parlons. Au point de justifier ce titre. Je vous invite à lire cet article, à prendre connaissance de ces faits mais à ne pas les commenter en ligne (même si les photos du bus ont déjà circulé sur Twitter). Les meilleurs réponses sont celles qui sont rendues sur le terrain. Pas ailleurs. Par avance merci.

Enfin, des petites nouvelles de Guentrange. C’était la première semaine dans nos nouveaux locaux temporaires le temps des travaux et bien sûr il faut le temps que tout se mette en place. Cela prendra un petit peu de temps pour se caler mais à l’exception de quelques petits inévitables anicroches, une feuille de match cherchée ou une clé, je souhaite adresser un grand merci à tous ceux qui se sont investis dans ce déménagement du club. Car il ne s’agit pas uniquement de quelques joueurs qui ont bougé. Non. Il s’agit de 410 licenciés. Alors ce n’est jamais simple à faire mais merci pour vos investissements. Certes il faut venir pour la majorité des catégories depuis les vestiaires sous les tribunes jusqu’au terrain mais vous croyez que les jeunes du Thionville FC qui viennent s’entraîner le vendredi soir en même temps que nous font quoi? La même chose. Sympa de les croiser d’ailleurs. Juste un peu d’habitude à prendre pour ce trajet. Quelques packs de boissons à transporter, les maillots et feuilles de match à anticiper, c’est un peu contraignant mais à la fin ce ne sera que du positif pour tout le monde. Et puis on a maintenant l’occasion de fréquenter plus souvent le club house de Guentrange. Et cela fait plaisir d’entendre depuis derrière le bar et autour d’un café la personne dire « encore vous! » avec un grand sourire dans son survêtement rouge. C’est finalement peut être ça l’esprit du football dans la ville de Thionville? Mon seul souhait.. que tout le monde s’accroche et face le petit effort qu’il faut avant de retrouver un Buchel flambant neuf. Parce que franchement cela vaut la peine. Il faut bien aussi l’admettre, le terrain et la lumière le valent bien.

PARTAGER