Face à une solide équipe de Godbrange, les Verts ont tout de même fait respecter la hiérarchie.

Veymerange disputait hier après-midi son 5ème tour de Coupe de Lorraine avec l’avantage indéniable d’évoluer à domicile. L’adversaire du jour, le CS Godbrange, évoluant en 1ère division de district du Pays-Haut, se déplaçait au Buchel avec pour seul objectif de créer la surprise face une une formation évoluant 3 échelons au-dessus. L’équipe Meurthe-et-Mosellane faisait son entrée dans la compétition après avoir atteint le 5ème tour de Coupe de France avec notamment l’élimination de Villerupt/Thil à son actif, leader actuellement du groupe A de Promotion d’Honneur. Une formation solide également en championnat avec une place de leader à l’heure actuelle avec 6 victoires et 2 nuls.

Solides, les joueurs de Marc Zimmer, l’entraîneur Godbrangeois l’auront été tout au long de la partie, donnant pas mal de fil à retordre au pensionnaire de DHR Veymerangois. Nullement complexés par la différence de niveau, ils engageaient les débats à fond et tenaient bon jusqu’à la demi-heure de jeu. C’était le moment choisi par les Verts pour conclure par Berardi, ce dernier étant à la réception de la tête d’un corner de Steinmetz et trompait Zimmer, le portier visiteur (31e). La rencontre restait assez fermée malgré tout entre deux blocs défensifs bien en place et c’est sur cette petite avance d’un but que les locaux rentrèrent aux vestiaires.

Mêmes ingrédients en seconde mi-temps avec peu d’occasions de part et d’autre, l’essentiel du jeu se cantonnant en une bataille au milieu de terrain. Il fallait attendre l’heure de jeu pour voir les Meurthe-et-Mosellans s’enhardir, Michel plaçait une frappe au ras du poteau de la cage de Bersweiler. Dans le dernier quart d’heure, les visiteurs appuyaient sur l’accélérateur mais se heurtaient au bloc défensif Veymerangeois qui sauvait les meubles alors que l’égalisation eût été proche sans un sauvetage de Bersweiler sur une frappe vicieuse. Les hommes de Christophe Granveaux se ressaisissaient finalement en fin de partie. Da Cunha consolidait la victoire des siens en trouvant les filets après un bon centre de Guildorf que Cherfaoui laisdait astucieusement passer pour le deuxième buteur Veymerangeois du jour (85e). Le CS Veymerange se qualifie donc pour le 6ème tour qui devrait se dérouler le dimanche 9 décembre prochain si les conditions météorologiques le permettent.

Une demie-heure après le coup de sifflet final entre Veymerange et Godbrange, c’est l’équipe B qui évoluait à son tour sur la pelouse synthétique du Buchel et qui recevait l’équipe de Kédange (2ème div.) pour le compte du 2ème tour de Coupe de Moselle. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y a pas eu photo entre ces deux formations. Les hommes de Patrick Schiebel, déchaînés, ont littéralement croqué cette formation de Kédange en l’emportant 5 buts à 0 et en se créant une multitude d’occasions, les visiteurs ne devant leur salut qu’à leur gardien Gobbetti. Ce dernier, malgré l’ampleur du score, a empêché les réservistes Veymerangeois de corser d’avantage l’addition.

C’est Benetazzo qui avait ouvert le score en reprenant une frappe déviée par le portier Kédangeois avant de doubler la mise sur une belle reprise après une action d’école. Puis en seconde période, les assaut répétés des Verts ont porté leurs fruits. Bouret, parti à la limite du hors-heu depuis le milieu de terrain lobait astucieusement le portier visiteur pour porter le score à 3-0. Reysz, sur le même type d’action, trouvait le poteau alors que son lobe était parfaitement exécuté. Finalement, c’est Bujon qui inscrivait le 4ème but de la tête alors que Brunello clôturait la marque d’une frappe croisée. Mention spéciale à Suchowierch qui aurait mérité d’inscrire un but lui-aussi tant il aura tenté sa chance durant cette partie, trouvant tantôt un dos ou le portier Kédangeois sur les trajectoires de ses frappes.

PARTAGER