Marc Berardi, président, et Christian Savener, trésorier. Photo RL
Marc Berardi, président, et Christian Savener, trésorier. Photo RL

Le Cercle sportif Veymerange-Elange (CSVE) tiendra son assemblée générale ce soir à 20H, au club-house de la route du Buchel. Tour d’horizon avec Marc Berardi, président depuis 2002 et ancien joueur emblématique du club.

Le CSVE est devenu, au fil des ans, le plus important club de football de Thionville. Quelle est son histoire ?

Marc BERARDI: « Notre club a été fondé en 1965. Le premier président était M. Gasparina. À l’époque nos deux villages ne disposaient que d’un terrain de handball. On jouait au foot dans un champ et l’ancienne école servait de vestiaire. C’est après le rattachement de Veymerange-Elange à Thionville, en 1967, qu’un terrain de foot digne de ce nom a été aménagé par la ville. Les vestiaires ont été construits dans les années 70, le terrain d’honneur a été inauguré en 1985 et le club- house en 2007, en même temps que le terrain synthétique. Au départ, il y avait une équipe et une vingtaine de joueurs. Actuellement, nous avons vingt équipes et 450 licenciés, chiffre en hausse de 20 % par rapport à la saison passée. Notre école de foot accueille plus de 200 jeunes dont une cinquantaine de lutins (4-5 ans). Nous sommes les seuls dans le coin à offrir cette possibilité aux tout-petits. Si notre club est devenu le plus gros club de Thionville, c’est grâce aux bénévoles passionnés qui ne comptent ni leur temps ni leurs efforts au service du foot. L’ambiance très conviviale du club y est sans doute aussi pour beaucoup. »

Que peut-on retenir de la saison passée ?

« Notre bilan sportif est satisfaisant. Toutes nos équipes se sont maintenues, en particulier notre équipe fanion qui évoluait pour la première fois, avec l’élite lorraine, en DH. Un seul regret, notre équipe réserve, est passée à un point de la montée en PHR. Côté financier, nos comptes sont équilibrés. Nous gérons au plus près et nous sommes au taquet pour le nombre de licenciés. Pour en prendre plus, il faudrait plus de moyens. C’est la rançon du succès. »

Et pour 2014-2015, quels sont les perspectives et projets ?

« Le sport, qu’il soit collectif
ou individuel, se doit
d’être accessible à tous »

« La grande affaire de l’année à venir, sera la construction des nouveaux vestiaires qui avait été votée par la municipalité précédente. Les travaux débuteront en novembre par la démolition complète du local existant. Ils devraient durer dix mois. Pendant ce temps, tous nos matches auront lieu sur le terrain synthétique de Guentrange. Parmi nos projets, celui qui nous tient le plus à cœur, est la promotion du sport adapté. Nous avons une section de foot unifié, créée en octobre 2012 sous l’impulsion de Jérémy Walin, professeur des écoles, et de Rachid Chebbah, président de l’association YRYS. C’est la seule de la région. Le but est de permettre à des adolescents et adultes en situation de handicap de pratiquer le sport qu’ils aiment. Les poulains de Jérémy s’entraînent tous les lundis et se sont épanouis depuis qu’ils jouent au foot comme tout le monde, en milieu ordinaire. Le sport, qu’il soit collectif ou individuel, se doit d’être accessible à tous, quelles que soient leurs différences. C’est un facteur d’intégration sociale et d’enrichissement personnel. Sinon, bien évidemment, nous souhaitons que nos joueurs obtiennent de bons résultats, que notre équipe A se maintienne en DH et que notre équipe B, accède à la PHR. Nous travaillerons dans ce sens. »

PARTAGER