Untitled-1

La trêve s’est terminée le 23 juillet pour le CSVE. Pour conclure la phase de préparation physique des seniors, le staff a mis en place un stage de 3 jours afin de consolider cette préparation physique, de travailler les mises en place et de réaliser un dernier match amical. Voici un mois et demi en quelques moments choisis…

Préparation physique
Dès juillet, les joueurs disposaient d’une fiche de préparation à réaliser individuellement au travers d’activités physiques quasi-quotidiennes. Puis ce fut le retour vers le Buchel le 23 juillet pour la reprise collective. Depuis lors, ce sont entraînements et matchs amicaux qui se succèdent. En ce qui concerne les entraînements planifiés par « La Mèche », une grosse satisfaction de voir un effectif très garni et attentif à chaque séance. Un minimum pour espérer poursuivre le plus longtemps possible l’aventure en DH avec la A et préparer au mieux le championnat de première division de la B. De son côté, la C n’a pas été en reste avec une reprise très tôt et suivie par de nombreux joueurs début août pour se préparer au championnat de quatrième division. Hé oui ! On ne plaisante pas au CSVE. Honnêtement je ne sais pas si la principale raison de cette présence est de préparer la saison à venir en prévenant les blessures ou si c’est un sursaut d’orgueil après avoir raté un dixième titre consécutif la saison dernière. Cela étant, respect messieurs. En ce qui concerne les matchs amicaux, il y a eu de tout. Du bon et du moins bon. De quoi faire réfléchir coach Chris pour qu’il ne s’ennuie pas pendant ses vacances. Coach en DH c’est onze mois sur douze, et le douzième mois est utilisé pour préparer les onze qui suivent. Pas besoin de s’attarder sur les scores de ces matchs, ils importent peu même si tout le monde n’est pas du même avis. Le tout est de les jouer avec envie et dans l’état de forme du moment. En résumé, nous pouvons remercier Sarreguemines, Verdun, le Swift Hesperange, Hettange-Grande, le FC Yutz et l’ES Metz pour les matchs réalisés dans un excellent état d’esprit. Nous noterons au passage que ces matchs ont permis de tester les nouvelles recrues de Veym’ et de ce côté, 2014 est une très bonne année. Mélange de jeunesse prometteuse et d’expérience, les nouveaux venus se sont immédiatement intégrés au groupe. Un premier très gros motif de satisfaction conjugué à l’absence de départs notoires. Ça s’est le second très gros motif de satisfaction.

Direction Guentrange
Vous le savez certainement maintenant, l’équipe A jouera tous ses matchs de championnat à domicile au stade de Guentrange (terrain vert) pour la saison qui commence avant que tout le CS Veymerange ne vienne la rejoindre à partir du début de la réfection des vestiaires du Buchel (vers la fin octobre – début novembre 2014). Réfection signifiant raser les vestiaires actuels et les substituer par de nouveaux vestiaires. Pas surprenant quand on voit leur âge et leur état (lié à l’âge) pour être fréquentés par nos 360 licenciés. Le CSVE s’entraînera et jouera sur le terrain synthétique de Guentrange (en cours de construction) en attendant la fin des travaux pour nos vestiaires… puis retour au Buchel pour tout le monde pour la saison prochaine.
Pourquoi partir temporairement à Guentrange ? Et bien c’est très simple. Pour économiser une facture de 150.000€ aux contribuables Thionvillois, c’est le prix des baraquements temporaires à louer par la Mairie puis à retirer si nous avions dû rester au Buchel. Bref, 150.000€ jetés à la poubelle. La décision fût prise en 4 secondes lors d’une réunion du Comité du CSVE en juin dernier après l’exposé des motifs suivi d’un débat. Marc Berardi, Président du CSVE, demanda aux membres du Comité « êtes-vous favorable à notre délocalisation à Guentrange pendant la durée des travaux ? » 4 secondes plus tard et après un oui unanime, la décision était entérinée. En total accord avec la Maire de Thionville, cette utilisation mutualisée des infrastructures de Guentrange pendant les travaux montre que lorsque l’intelligence sportive croise l’intelligence politique, il est possible d’avancer dans le bon sens. C’est donc au final 150.000€ d’investissements qui pourront être utilisés par la Ville pour supporter d’autres actions au service des Thionvillois. Cela va nous demander un peu d’efforts d’organisation mais au final c’est un troisième motif de satisfaction.

3 jours d’intégration
Pour ponctuer la préparation physique, il a été programmé 3 jours de stage du vendredi 15 au dimanche 17 août. A la manœuvre logistique, coach Gégé. Au téléphone et la mise en place, La Mèche. La moitié au Buchel et la moitié dans les infrastructures du club de l’ASC Brotsch à Haegen en Alsace. C’est une pratique qui tend à se généraliser en Ligue, l’ES Metz (DHR) que nous avons rencontré en fin de stage ayant lui aussi clôturé son stage de préparation physique en même temps que nous.
Vendredi 15 août: rendez vous à 8H00 pour un petit déjeuner collectif suivi d’une intervention sur l’arbitrage dirigé par Gabi Léonard, notre réfèrent arbitre, et en présence de deux des arbitres du CSVE, Thomas Léonard (arbitre central de Ligue 2) et Anthony Ustaritz (arbitre central en U19 Nationaux et en DH Lorraine). Une intervention très appréciée pour mieux faire comprendre ce qu’est être arbitre à nos joueurs. Moralité lorsque le lendemain nous avons regardé un bout de Brest-Angers, tout le monde regardait Thomas et comment il arbitrait mais plus personne ne s’intéressait au match lui-même. 9H45 direction le terrain pour une séance physique, les joueurs d’un côté et les gardiens de l’autre. Chacun sa séance. Une séance bien chargée. Pour le midi retour chacun chez soi avant une nouvelle séance l’après-midi à 14H00 consacrée exclusivement aux frappes devant le but. De belles réalisations et les premiers moments d’anthologie du stage. Dévissage en tout genre, vrai faux départ sur les genoux et ballons dans le décor… de quoi travailler en rigolant. 20H00 c’est le moment du premier BBQ familial de la saison.
Samedi 16 août: nouveau petit déjeuner à 8H00 suivi cette fois-ci d’une séance vidéo faite de montages autour d’un match amical. Voir des matchs profesionnels pour savoir comment ils se mettent en place est une chose mais se voir soi-même, croyez-moi… cela en est tout une autre. Beaucoup de sérieux dans les remarques sur le jeu et le positionnement, et comme d’habitude pas mal de rires sur des gestes ratés ou des attitudes. Aile de pigeon fantôme, remplacement en marchant, alignement virtuel et frappes pas cadrées (mais alors pas du tout)… un florilège de rigolade. 9H45 sortie VTT pour tout le monde sur des chemins quelques peu boueux. Dan’ pourra en témoigner, rouler sur le bitume c’est bien mais en forêt… ça fait mal juste là. Repas du midi en famille avant de partir en mini-bus vers Saverne à 15H00. Deux mini-bus. Celui de coach Gégé qui aura le plaisir d’entendre du rap vosgien pendant une heure et demi. On a dû le mettre en cellule de dégrisement à l’arrivée. Le mien qui aura le plaisir de n’entendre… personne (tout le monde s’est endormi au bout de 15mn) si ce n’est les réflexions nasales du coach. Profondes. Très profondes. Comme quoi il n’est pas toujours nécessaire de courir pour être fatigué. Une fois mis en place à l’auberge de jeunesse de Saverne, direction le terrain de Thal pour une séance après avoir été guidés jusqu’au terrain par un de nos hôtes, toujours très bien accueilli par l’ASC Brotsch. Comme d’habitude. Un peu de physique sur un terrain au pied de la montagne. Un décor magnifique sur un terrain incliné lui aussi vers la forêt. Seule surprise en arrivant, une dédicace laissée par les joueurs de l’AG Metzervisse sur un panneau devant les vestiaires… Mais ça, nous en reparlerons directement avec eux. 19H30 retour vers l’auberge de jeunesse pour un repas léger qui sera complété plus tard dans la soirée par un kebab, une pizza ou une pita. C’est que ça dévore à cette âge là un sportif. En quelques mots une soirée très réussie sur tous les plans. Seule deuxième (et dernière) surprise une chaussette volante qui a élu domicile dans un endroit quelque peu incongru. Moralité, une nuit un peu entrecoupée le temps de gérer cet événement inattendu.
Dimanche 17 août: réveil et petit déjeuner pour un départ à 9H00. Tout le monde est très concentré sur son bol et sa tranche de pain pour préparer la séance à venir. Enfin c’est l’analyse que les coachs ont fait du silence relatif du petit déjeuner. Retour sur le stade de Thal pour une dernière mise en place sur le terrain vandalisé dans la nuit par des sangliers. Passage du jardinier obligatoire pour réparer. 11H00 sandwichs en pleine forêt sur le terrain de Haegen. Magnifique petit stade dans la forêt. Un repas très simple suivi d’une sieste collective sur l’herbe du terrain. Un vrai régal de pelouse. 14H10 début de la dernière partie du stage, match amical contre l’ES Metz. Très bon match de préparation, qui plus est riche d’enseignements pour le coach. Pas de blessés ni d’un côté ni de l’autre. Un vrai plus. 16H30 retour des deux mini-bus vers le Buchel. Cette fois le son sera le même dans les deux mini-bus, deuxième sieste collective du jour pendant le trajet (à l’exception des chauffeurs.. pas de bol pour eux mais au moins coach Gégé évitera la cellule de dégrisement à l’arrivée). 18H00 retour au stade les yeux bien fatigués, le corps aussi et de grands moments dans les mémoires. Un stage cela sert aussi à forger un groupe. Et de ce côté là… mission réussie.

Reprise du championnat
C’est dans moins d’une semaine maintenant. Premier match à Saint-Avold. Le CS Veymerange peut maintenant compter sur une première année d’expérience à ce niveau et cherchera à rester dans ce groupe en faisant tous les efforts nécessaires. Il en faudra encore de nombreux. Un premier match à l’extérieur… pas de soucis pour cette nouvelle saison. Un match ça se joue et ça se gagne. Ce sera le fil conducteur de l’année. L’effectif senior à disposition, les U19 en renfort si nécessaire, les coachs bien en place, un président passionné et respecté de tous, les bénévoles de tous âges qui se chauffent les mains, un public qu’on attend nombreux pour supporter nos verts…

Que le spectacle commence !