Le CSVE se déplaçait cet après-midi à Macheren, petit village situé à deux pas de Saint-Avold, pour le compte de la 9ème journée de Championnat de Promotion d’Honneur. L’objectif affiché était clairement de prendre les trois points contre cette équipe mal-classée (11ème sur 12), qui est à la peine dans ce Championnat avec seulement quatre petits points au compteur (1V, 1N, 6D). Mais les locaux, qui étaient décidés à enfin gagner devant leur public, débutèrent le match tambour battant: ils ouvrirent le score très tôt après qu’un de leur joueur eût bénéficié de trois contres favorables et s’en alla tromper Bersweiler d’un tir bien placé: Macheren 1, Veymerange 0 (3′). Cueillis à froid, les Verts ne tardèrent pas à réagir, pratiquant un jeu à la fois simple, rapide et efficace, ils conservaient largement le ballon et se montraient de plus en plus pressants devant le but adverse. Après avoir touché la barre, par Klopp, sur un beau tir venu de la gauche (22′), c’est Bombino qui lança parfaitement dans le dos de la défense Ferreira qui trouva la faille d’une belle frappe hors de portée du gardien: Macheren 1, Veymerange 1 (29′). Le CSVE, non satisfait de sa réduction du score, continuait à dominer outrageusement son adversaire mais sans toutefois parvenir à inscrire ce deuxième but, qu’il méritait tant. C’est donc sur ce score que l’arbitre siffla la fin de la première période. Au retour des vestiaires, les Verts sont méconnaissables: ils multiplient les mauvaises relances, font des erreurs grossières et offrent par conséquent des ballons dangereux à leurs adversaires, qui n’en demandaient pas tant. Sur l’un d’eux, un attaquant de Macheren se montre particulièrement habile en slalomant dans la défense Veymerangeoise, qui reste statique, et adresse une frappe sèche à mi-hauteur qui trompe Bersweiler: Macheren 2, Veymerange 1 (55′). Le CSVE, sonné par ce deuxième but, n’arrive pas à se reprendre et à poser son jeu. Il va même offrir un pénalty aux joueurs locaux, là encore après une erreur défensive, qui permet à un joueur de Macheren de récupérer le cuir et de se présenter seul devant Bersweiler qui n’a d’autre choix que de commettre une faute indiscutable. Par chance, le tireur ne parvient pas à cadrer son pénalty et celui-ci passe légèrement à côté du but Veymerangeois (70′). Les Verts, qui se disent que la chance est peut-être de leur côté, reprirent enfin les choses en main afin d’arracher au moins le point du match nul. Sur un coup-franc dans l’axe, bien botté par Klopp, le gardien de Macheren ne parvient pas à bloquer le ballon et le boxe en plein sur Marez, qui ne se fait pas prier pour propulser le ballon au fond des filets: Macheren 2, Veymerange 2 (82′). Il ne restait qu’une grosse dizaine de minutes au CSVE pour tenter de faire la différence après avoir été par deux fois mené au score. On a même été très proche du troisième but Veymerangeois, après que Guildorf reçut un ballon en profondeur qu’il ne parvint pas à cadrer (90′). Score final de deux buts partout donc pour un CSVE qui concède le match nul contre un adversaire largement à sa portée. Après une très mauvaise entame de deuxième période, le CSVE s’est fait peur et ne peut qu’être satisfait de ramener un point de ce déplacement. Rendez-vous dimanche prochain (25 novembre) au Stade du Buchel pour un match capital en Coupe de Lorraine contre Homécourt (DHR) qui s’est imposé aujourd’hui à Hayange sur le score de deux buts à un.

PARTAGER