L’exploit était quasi impossible. Il fallait effacer, l’espace d’une rencontre, les trois divisions d’écart entre les deux formations. En réalité, plus que trois divisions, c’était un véritable fossé qui séparait le CSVE du CSOA. La très grosse affluence du jour au Stade du Buchel et le 11 Veymerangeois allaient très vite s’en rendre compte. Malgré tout, les hommes du Président Berardi ont fait face, jusqu’au bout, sans jamais baisser les bras. Mais la différence était trop grande pour réellement faire douter les hommes de Carzaniga qui s’imposent au final sur le score de 3 buts à 0.
Les choses n’avaient pas très bien démarré pour nos Veymerangeois, l’inévitable Marques ne tardant pas à trouver le chemin des filets. Jouant sur sa rapidité, ce dernier se débarrasse de son vis à vis avant de se présenter seul face à Bersweiler et de tromper le dernier rempart Veymerangeois (8e). Sonnés par cette ouverture du score précoce, les Verts, qui évoluaient pour le coup en rouge comme contre Fameck, tentèrent de remettre la machine en marche mais les visiteurs monopolisaient toujours le ballon, ne laissant que d’infimes possibilités aux hommes de Ghezzi. Peu avant la mi-temps, après avoir subi le rythme soutenu imposé par l’équipe d’Amnéville, les locaux allaient encaisser un second but sur un corner distillé par Marques qui trouva la tête de Sahin (43e). La mi-temps fût sifflée sur le score de deux buts à zéro en faveur des coéquipiers de Thierry Steimetz.
En seconde période, l’équipe d’Amnéville allait tranquillement faire tourner en faisant courir les joueurs du CSVE, en usant de leur maîtrise technique et tactique, ces derniers monopolisaient le jeu et le ballon. Seul Steinmetz s’illustra en reprenant de volée en centre de Da Cunha, bien claqué au dessus de la barre par Abello. L’entraîneur d’Amnéville en profitait ensuite pour remplacer Marques par l’ancien Thionvillois Menai qui clôtura d’ailleurs le score quelques minutes plus tard, en étant à la reprise d’un centre venu côté gauche. La tâche était trop ardue pour les Verts pour qui l’adversaire était tout simplement trop fort pour espérer se qualifier. L’aventure de la Coupe de France prend donc fin avec ce 5ème tour et l’on reverra désormais les Veymerangeois en Coupe de Lorraine ces prochaines semaines. Bravo quand même pour ce parcours et place au championnat de DHR et la réception de Saint Avold dès dimanche prochain au Buchel.

PARTAGER