Le peuple vert a gagné le match des tribunes, samedi, à Saint-Symphorien. Photo RL
Le peuple vert a gagné le match des tribunes, samedi, à Saint-Symphorien. Photo RL

Veymerange n’a donc pas gagné la Coupe de Lorraine. Mais les Verts, sans perdre (3-3) ont longtemps fait rêver leurs supporteurs menant deux fois à la marque grâce à des buts de Guildorf.

Ici, c’est Veym’… Revêtu d’un t-shirt vert confectionné pour la circonstance, un bon millier de supporteurs scande en cadence: « Ici, c’est Veym’, ici, c’est Veym’ ! ». Veymerange aura gagné la bataille du public. En fait, c’est tout Thionville qui s’était mobilisé à l’image de son maire arborant fièrement le vert de l’espoir pour porter vers la victoire l’équipe du quartier.

Guildorf fait rêver… On y aura cru. En deux occasions, 15e et 43e, le gavroche vert aura donné l’avantage aux siens. D’un plat du pied millimétré (en position litigieuse ?), d’une pichenette dont il a le secret à la suite d’une action Playstation signée Kiffert et Gentit.

Vu du banc… Christophe Granveaux refuse d’avoir des regrets mais se laisse aller à critiquer l’arbitrage: « Le premier but de Lunéville est entaché d’une faute sur Tardivon ». Et le coach n’en démord pas. Granveaux pense encore que le but de Marez en fin de rencontre était valable !

Gérald Ghezzi ne veut rien regretter mais dit: « C’est vrai, cette fois, on a fait quelques boulettes en défense ». Daniel Poulet est déçu: « Les gars ont tout donné et encore davantage. On ne retiendra que le positif de l’aventure ! ».

Cruel… Les Verts plus que les autres vous le diront: « On gagne ensemble, on perd ensemble ». Parfois, il y a des héros. Parfois, non. Mickaël Bersweiler est le gardien de l’équipe de Lorraine. Il le mérite. Il a derrière lui une saison exemplaire. Mais il sera le premier à le reconnaître. Samedi, il a manqué son rendez-vous. C’est ainsi, c’est comme ça. Personne ne lui jettera la pierre.

Dugrillon… Le gaucher Lunévillois dézone tout le temps. Samedi, il aura été le poison des Veymerangeois.

Loterie… Veym’ a, cette fois, perdu à la roulette des tirs au but. Après deux succès face à Amnéville puis Villerupt, il fallait bien que cela arrive. Samedi, Veym’ a mené 1-0 et cru au paradis. Porzi avait ouvert le score, ensuite, Gourier a manqué, Gentit a réussi et Berardi puis Peverini se sont mis à la faute, eux aussi.

Dimanche… Les Verts se sont retrouvés au Buchel. Pour échanger. Pour du football partagé. Pour une communion des 20 ans avec l’équipe de 93. Une manière comme une autre de passer à demain. Le staff va évoluer. Gaëtan Lénert arrive. Veym’ poursuit son histoire. La larme est essuyée. C’est déjà demain.

Coupe de Lorraine – Finale à Saint-Symphorien

Veymerange – Lunéville 3-3 (TAB 2-3). Mi-temps: 2-1.

1 262 spectateurs. Arbitre: Maurice Sammartano assisté de MM. Maataoui et Léone.

Buts pour Veymerange: Guildorf (15e et 43e), Marez (88e), pour Lunéville: Dugrillon (37e et 56e), Bezon (73e).

Les équipes:

Veymerange: Bersweiler, Gentit, Bombino, Tardivon, Berardi, Lauzière (Peverini, 81e ), Kiffert, Da Cunha (Gourier, 76e), Guildorf (Marez, 48e), Porzi, Steinmetz. Entraîneurs: Granveaux, Ghezzi et Poulet.

Lunéville: Meyer, Chotin, Pileggi, Bezon, André (Colin, 91e), Caron, Al. Goncalves, An. Goncalves, Legrand, El Ayachi (Bel, 74e), Dugrillon. Entraîneur: Braun.

PARTAGER