88e minute. On file vers les prolongations. Les occasions ont été si peu nombreuses qu’on doute que le match puisse encore basculer dans ces ultimes minutes. Et puis, Guerioune balance vers l’avant un grand coup de sabot. Le ballon retombe plein de neige dans la surface Veymerangeoise, à la confusion de Tardivon et de son gardien. Car coup de théâtre, Laurent est passé entre les deux comme une anguille. Le match est plié. Veymerange aura beau se jeter à l’abordage, c’est fini. Les Verts Thionvillois ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes. Cette génération-là n’aura pas été fidèle à l’esprit de la maison. Veym’ sort de la Coupe avec la curieuse impression d’avoir laissé filer une occasion de plus d’écrire une page de sa légende. Manquant de percussion devant et tout bonnement d’occasions, il peut aujourd’hui nourrir bien des regrets.

La première période avait été un long round d’observation. Da Cunha avait perdu un ballon chaud devant sa défense que Soubeir n’avait pas exploité (23e). Et puis, dans l’autre sens, le jeune Suchowierch, bien tendre, n’avait pu couper la trajectoire d’un bon centre de Marez (42e).

Ce fut tout ou presque pour une première mi-temps décevante. Après le repos, Bersweiler était présent sur une frappe à bout portant alors que Suchowierch s’illustrait juste avant de sortir sur une reprise en demi-volée qui manquait le cadre de Bourgeois d’un rien.

Sa plus belle opportunité, Veymerange la touchait à la rentrée d’un Porzi réactif, mais le tir manquait de puissance pour trouver la cible. Le reste était un combat physique au milieu du terrain ou dans les surfaces des défenseurs prenant à tous coups l’avantage. Alors que le bras de fer semblait ne devoir désigner aucun vainqueur, Tardivon et Bersweiler se regardaient, hésitaient, Laurent venant prendre à la barbe des Veymerangeois la photo de la victoire.

VEYMERANGE – VERDUN : 0-1 (0-0)

Stade du Buchel. 300 spectateurs. Arbitre: M. Naude. But: Laurent (88e). Avertissements à Verdun: Saillet (69e), Hutin (78e).

VEYMERANGE: Bersweiler, Joly, Lopez, Bombino, Berardi, Tardivon, Da Cunha, Marez, Suchowierch (Porzi, 56e), Klopp, Steinmetz (Risse, 72e).
VERDUN: Bourgeois, Demangeot, Morge (Girardet, 89e), Caquard, G.Guerioune, Petitcolas (K.Guerioune, 38e), Gervaise, Hutin, Laurent, Saillet, Soubeir.

PARTAGER