Les Veymerangeois se félicitent après l'ouverture du score contre Fameck. Photo CSVE
Les Veymerangeois se félicitent après l’ouverture du score contre Fameck. Photo CSVE

C’est un joli très joli coup qu’on réussi les Verts cet après-midi en s’imposant (0-1) sur la pelouse de l’ES Fameck grâce à un but contre son camp du Fameckois Roncari. Par cette victoire, le CS Veymerange met d’ailleurs un terme à l’invincibilité des Fameckois sur leur terrain qui durait depuis le début de cette saison 2012/2013. Mais cette victoire leur permet surtout de rejoindre Farébersviller en tête du championnat avec le même nombre de points (26) que l’équipe de Moselle-Est, mais avec une rencontre de plus à disputer. Rendez-vous dès dimanche prochain au Buchel pour la réception de Trémery avant un déplacement en Moselle-Est pour un premier choc attendu entre Far’ et Veym’ le vendredi 29 mars.

C’est sous une pluie battante que se sont déroulées ces 90 minutes durant lesquelles l’on aura assisté à un match rythmé entre ces deux formations, avec d’un côté des Fameckois qui se montraient adroits au milieu de terrain, avec un jeu rapide, fait de petites remises souvent précises, et de l’autre, les Veymerangeois, emmenés en attaque par ses deux flèches Gourier et Porzi, avec lesquels les contres partaient à 100 à l’heure. C’est d’ailleurs à l’actif de ce dernier qu’était à mettre la plus grosse occasion de cette première période, quand le n°10 Veymerangeois hérita d’un centre sur lequel sa reprise de volée était déviée par le portier local au prix d’une belle détente horizontale. Parfois dominateurs dans le jeu, les joueurs de Yacine Barkat se cassaient régulièrement les dents sur le bloc défensif Veymerangeois, une nouvelle fois irréprochable et impressionnant de maîtrise. Le dernier quart d’heure était un peu plus approximatif pour les 22 acteurs avec la pluie qui redoublait d’intensité et ces ballons qui fusaient de plus en plus sur cette pelouse synthétique détrempée. L’arbitre de la partie renvoyait donc les deux formations au vestiaire sur ce score logique de 0 à 0.

En seconde période, on retrouvait les mêmes ingrédients, si ce n’est qu’on retrouvait des Veymerangeois plus incisifs dans leurs contres et plus pressants devant le but Fameckois. Le duo Porzi/Gourier donnait du fil à retordre à la défense Fameckoise quand il appuyait sur l’accélérateur, mais la paire d’attaquants Veymerangeoise, malgré des qualités techniques et de vitesse évidentes, ne parvenait pas à trouver les filets. Sur un corner mal renvoyé par la défense Bleue, Bombino trouvait la barre du gardien local et c’est finalement sur un autre coup de pied arrêté que les hommes de Granveaux allaient finalement ouvrir le score. Steinmetz délivrait un coup-franc que le malheureux défenseur Roncari déviait dans son propre but, avec le concours du gardien Fameckois qui relachait le cuir avant que celui ne file au fond de ses propres filets. Les Verts passèrent les 20 dernières minutes de la partie à gérer cette petite avance sans réellement se retrouver en grand danger, même si les locaux dominaient assez nettement le dernier quart d’heure. On pourra simplement reprocher aux hommes de Granveaux leur cruel manque de réalisme en fin de partie, bénéficiant à trois reprise de la possibilité de doubler la mise, mais ni Benetazzo, ni Falchi n’y parviendront, laissant flotter le spectre d’une égalisation tardive des Bleus jusqu’à la dernière seconde. C’est finalement au bout de 4 longues minutes d’arrêts de jeu que l’arbitre siffla la fin du match, permettant au CSVE d’empocher sa 8ème victoire sur les 9 dernières rencontres jouées. Bravo à tous.

Photos de la rencontre:

PARTAGER