Colantonio et Vadala n'avaient pu faire barrage à Amnéville. Et demain ? Photo RL
Colantonio et Vadala n’avaient pu faire barrage à Amnéville. Et demain ? Photo RL

Le match. Veymerange: 13e, 19 points, 21 joués, 5 gagnés, 4 nuls, 12 défaites, goal-average: 19-39. Dernier résultat: battu à Sarreguemines 3-1. Match aller, le 7 novembre 2015: 1-1.

Blénod: 14e, 16 points, 20 joués, 3 gagnés, 7 nuls, 10 défaites, goal-average: 19-32. Dernier résultat : match arrêté face à Neuves-Maisons.

L’enjeu: Il est capital. Comme le dit Christophe Granveaux : « Malheur au vaincu ».

L’avis de Christophe Granveaux, l’entraîneur de Veymerange: « Blénod est une bonne équipe en dépit de son classement, une équipe qui dispose d’un fort potentiel et de joueurs capables de faire la différence comme le milieu de terrain Sellen ou l’ex-joueur de Magny Martin. Face à Bar-le-Duc et à Sarreguemines, nous avons beaucoup vendangé et gâché le résultat de Saint-Avold. C’est dommage. Nous n’avons plus le choix ».

Le groupe : BERSWEILER, VADALA, GENTIT, BERARDI, PEVERINI, COLANTONIO, WALERCZYK, POMPERMEIER, SAMMARTANO, GUILDORF, MAREZ, PORZI, PRZYBYLSKI, NAGUEZ.

13…comme la place occupée par les Verts de Veymerange, relégables avec 19 points, avant leur rencontre capitale face à Blénod (14e , 16 points).

A sept matches du poteau, la victoire est impérative pour les protégés de Christophe Granveaux lancés dans la course au maintien en DH.

Au match aller, les deux formations avaient partagé les points : 1-1.

Pour l’heure, Veym’ est à trois points de Jarville (12e , 22 points), à cinq de Sarreguemines qui compte un match de retard et chez qui il vient de s’incliner 3-1. La marge est donc des plus étroites.

Blénod: un match à enjeu

Loin des décisions de la commission de discipline après les incidents ayant entraîné l’arrêt du match face à Neuves-Maisons, le CSO Blenod aborde la rencontre à Veymerange comme un tournant sportif. Le club mosellan a trois points d’avance sur le meurthe-et-mosellan, quatorzième et avant-dernier au classement.

« C’est un match à enjeu et on va essayer de l’aborder correctement », soufflait le président bellédonien, Raynald Crillon, que l’on sent encore marqué par les événements de la semaine passée. « Après, rien n’est fini. Il reste huit matches d’ici la fin de saison, cela fait 24 points à prendre. Mais disons que c’est un passage; s’il était positif, cela nous arrangerait. »

Pour le reste, Blénod est dans l’attente de la décision de la commission. Le responsable pensait passer devant l’instance aujourd’hui mais il n’a, pour le moment, pas de nouvelles.

« Cela ne change rien, nous avons toujours eu un bon état d’esprit », rappelait le président, qui a été jeté à terre lors de l’échauffourée. « Le match (contre Neuves-Maisons) se passait très, très bien sur le terrain. Un spectateur a disjoncté. Mais sur le terrain, il n’y avait pas de problème. » Les soucis sont survenus ensuite alors qu’ils avaient débuté dans les gradins.

PARTAGER