Ce dimanche, le stade du Buchel accueillait les 16èmes de Finale de la Coupe de Lorraine entre le CSVE et la R.S. Amanvillers.
Cette rencontre, qui semblait largement à la portée des Verts, allait pourtant vite tourner au cauchemar pour les Veymerangeois. D’abord dès l’échauffement, où ils perdaient leur libéro Tardivon, victime sans doute d’une élongation, que le coach décidait de remplacer par Da Cunha, qui faisait donc son retour après une longue absence.
Puis sur le terrain, avec match qui commençait sur un train d’enfer, puisque dès les premières minutes, Amanvillers ouvrait le score grâce à un corner repris de la tête au second poteau. Quelques minutes plus tard, à la suite d’un nouveau corner, c’est le malheureux Larab qui détournait le cuir dans ses propres filets. Le calvaire ne s’arrêtait pas à ce but, puisque 10 minutes plus tard, l’attaquant d’Amanvillers, bien lancé en profondeur, s’en allait battre Bersweiler pour la troisième fois. Nous jouions depuis moins d’une demie-heure de jeu et le score était déjà de 3 buts à 0 pour les visiteurs, l’entame de match des Verts étant totalement désastreuse et les joueurs d’Amanvillers en profitaient avec une réussite insolente.
Par la suite, les Veymerangeois se reprirent tout de même, grâce tout d’abord à une belle frappe de Steinmetz des 20 mètres, puis grâce à un but de Guildorf, bien servi par Marez. A la mi-temps, les Verts sont finalement revenus à 3 buts à 2.

Dès le retour des vestiaires, une erreur de la défense adverse profita à Klopp, qui permit une égalisation totalement inattendue, au vu du début de match cauchemardesque. 5 minutes plus tard, c’est Guildorf qui obtenait un pénalty, après un contact avec le gardien adverse alors qu’il filait au but. Il décida lui-même de le tirer, mais mal lui en prit puisque le gardien stoppa son tir au but.
Le reste du match sera à l’image de la partie, le CSVE dominait son sujet, mais sans pouvoir prendre l’avantage et ce sont les visiteurs qui allaient reprendre l’avantage grâce à une frappe à l’entrée de la surface, puis suite à un nouveau corner, dévié dans son propre but, cette fois par Da Cunha. A 5 buts à 3, les Verts n’abdiquaient pas et c’est Steinmetz qui les remit dans le bain avec une frappe à bout portant qui termina au fond des filets.
Mais la défense Veymerangeoise fût finalement une dernière fois dépassée et Amanvillers faisait un nouveau break pour le 6 à 4, son attaquant battant un Bersweiler impuissant à bout portant. Le dernier but de Steinmetz, pour son triplé, ne changeait rien.
Veym’ est logiquement éliminé de la Coupe de Lorraine par la valeureuse équipe d’Amanvillers, évoluant pourtant 2 divisions en dessous des Verts. Peut-être plus inquiétant encore, les 6 buts encaissés à domicile même si la défense fût amputée de deux de ses éléments habituels…
Retour au Championnat dimanche prochain avec un match déjà capital face à Trémery, où nous espérons une remobilisation générale de l’équipe dans l’optique de continuer sur la lançée de 2008…

PARTAGER