Untitled-1

Une Coupe de France est passée et il n’y a pas le temps de s’apitoyer. On remet le bleu de chauffe tout de suite pour mercredi soir. D’ailleurs les têtes étaient-elles vraiment à Tremery ? Côté Coupes, la C et les U19 ont fait bonne figure et poursuivent l’aventure.

La Coupe de France est toujours un événement spécial… un bout d’orgueil… celui de pouvoir faire un exploit contre une équipe qui évolue dans un championnat supérieur et puis de ramener un peu d’argent au club lors des matchs avec les entrées, la buvette et les dotations financières loin dans les tours. Sauf que si c’est pour gâcher une montée potentielle (voir Magny l’année dernière qui est allé loin mais en a payé le prix fort), si c’est pour remplir une infirmerie (ce qui fût le cas chez nous) ou encore avoir un nouveau jeu de maillots (on en a déjà une collection) alors se faire éliminer tôt parfois est une bonne chose. Pour ma part c’est ce que je vais retenir en premier de ce tour.

Pour le reste quoi dire. Pas mal de choses en fait. Mais quoi écrire ! Certainement moins. Surtout comment l’écrire. Ne vous y trompez pas, un article de l’œil c’est en moyenne 3 heures d’écriture le dimanche soir pour peser les mots et surtout faire attention à ne pas stigmatiser une personne en particulier sur un article en ligne, sans l’avoir en face. Si je dois faire une remarque individuelle, elle se fait au prochain entraînement. En face à face. Sinon c’est qu’il faut chercher le second degré. Sauf grosse fâcherie. Mais là, c’est une autre histoire. Après ce match je pense sincèrement que presque tout le monde avait la tête dans le sac comme on dit souvent. Dés le départ. Bien loin de Magny. Des retours pour l’occasion de joueurs de la B ont toutefois montré qu’ils étaient prêts et quand on voit leur prestation à l’étage inférieur, comme à Plantières, et bien on ne peut que remercier ces joueurs montés pour l’occasion de leur attitude et de leur engagement.

Ce soir je préfère vous livrer des commentaires en vrac. En fait, je vais plus retenir des questions dont je laisserais aux joueurs et aux coachs le soin de trouver la ou les réponses. Est-ce qu’il est raisonnable de prendre un rouge à 2-0 à la 55eme ? Est-ce qu’on a le droit de prendre un but d’un joueur qui part de sa surface pour terminer sur un 5 contre 3 ? Quels mots faut-il trouver à la mi-temps pour remobiliser des joueurs quand l’esprit n’y est pas ? Certes on est plus à l’école mais les feuilles-tableau d’avant match qu’on colle sur la porte du vestiaire permettent-elles de mieux ancrer les consignes du jour ? Est-il normal d’être 9 le lundi soir à l’entraînement ? L’engagement à l’entraînement a-t-il un effet sur l’engagement pendant les matchs ? L’auto-évaluation est-elle le privilège d’un petit groupe de joueurs ou finalement est-ce que tout le monde peut en profiter ? Quand on a la chance d’avoir un sponsor comme Mr Wittmann qui se déplace pour voir jouer nos verts à Tremery, est-ce que c’est vraiment ce visage là qu’on a envie de lui offrir ou en est-ce un autre ?

Mais celle qui pour moi est la plus importante devant toutes celles-ci, raison pour laquelle vous la trouverez en dernier: quand on évolue dans un club, on se bat pour soi-même ou pour les valeurs qu’il essaie de prôner ? Effort, abnégation, entre-aide, respect… Des mots simples. Lorsque le week-end dernier j’étais avec les U13-2 au tournoi de Guentrange, avant le dernier match nous avons rassemblé les joueurs avec Renaud. Je leur ai dit « vous voyez ce blason (celui du CSVE sur mon t-shirt en le montrant), c’est pour ça qu’on fait des efforts, pas juste pour les 8 qui commencent, mais pour tout le groupe qui est là parce que tout le monde va participer, tous autant que vous êtes parce que c’est pour ça que vous jouez ensemble, c’est pour ça qu’on reste là, parce que même si vous perdez et que vous vous êtes battus alors vous avez respecté ces valeurs et on ne pourra rien vous reprocher et si vous gagnez la fête n’en sera que plus belle, engagez vous, soutenez vous, proposez du football parce que vous pouvez le faire, vous savez le faire. La vérité est sur le terrain, dans votre engagement, dans votre envie et pas ailleurs. » Ces enfants ont 11 et 12 ans. Ils ont écouté sans rien dire et on s’est tous applaudi à la fin. Résultat des courses un super tournoi. Ils ont 11 et 12 ans ! Alors il faut le dire comment quand on en a entre 19 et 30 ?

Ne vous alarmez pas. Il n’y a pas de révolution à faire, loin de là… juste une petite révolte individuelle, chaque de son côté. Rien de plus.

Du côté des autres matchs de Coupe, la C a fait une très bonne entrée dans la Coupe des Réserves en s’imposant 3-1. De quoi rester sur une bonne dynamique en ce dimanche matinal. De leur côté, les U19 se sont imposés 7-2 en Coupe Gambardella. Un gros coup de confiance pour attaquer à nouveau le championnat. Oubliez Joeuf, les phrases mesquines et les claques qui se perdent. Concentrez-vous sur vos capacités, vous en êtes pétris. Faites vous plaisir en jouant et revenez avec d’autres victoires. Vous en avez les moyens.

Pour le reste du week-end, nos équipes ont connu des fortunes diverses. L’apprentissage des matchs dans les nouvelles catégories pour les joueurs qui viennent de monter n’a pas toujours été simple. On notera la bonne prestation des U17 et U13-1. Mais je suis convaincu que les autres équipes ne seront pas en reste pour la prochaine journée. Pour preuve, les nouvelles générations se pressent déjà au portillon du Buchel. Les Lutins étaient… 50 pour leur premier entraînement samedi. Chacha a eu quelques montées de sueurs froides devant le nombre mais à la fin tout le monde était content. Je précise juste une chose qui a son importance (pour tous les parents qui étaient là… et très nombreux à être restés), les Lutins sont bien là pour apprendre à jouer au football. C’est l’objectif. Il ne s’agit ni d’une garderie ni d’une cour d’école dans laquelle on passe son temps à faire des matchs. Motricité, gestes, attitudes et ballon sont bien le cœur des ateliers proposés mais que les jeunes pousses se rassurent, ils feront bientôt des petits matchs dans les entraînements… sans que les buts ne soient comptés.

PARTAGER