Comme en 2013 au même stade de la compétition face à Jarville, les Verts s'étaient brillament qualifiés grâce notamment à un bijou de Steinmetz. Photo archives CSVE
Comme en 2013 au même stade de la compétition face à Jarville, les Verts s’étaient brillament qualifiés grâce notamment à un bijou de Steinmetz. Photo archives CSVE

JARVILLE – VEYMERANGE: 1-2. À Jarville, Veymerange s’est offert le dernier finaliste de l’épreuve. Sur un coup franc lifté de Ferraro, effleuré par Ginofli et touché par Cissé, l’équipe d’Alain Rigole avait pourtant viré en tête au repos (1-0, 37e), mais les hommes de Christophe Granveaux, plus agressifs et rapides, ont fini par égaliser grâce à Pompermeier. Fraîchement rentré, l’avant-centre profitait du laxisme de Colas, qui tardait à dégager (1-1, 58e). Et la défense locale craquait une deuxième fois: Malide ne parvenait pas à maîtriser un ballon qui traînait, Porzi centrait parfaitement pour Pompermeier, remplaçant décisif (1-2, 70e). Bersweiler a verrouillé l’affaire sur une volée acrobatique de Ginofli (90e+3) et Veymerange tenait sa qualification.

Le match:
JARVILLE – VEYMERANGE: 1-2 (1-0). Stade Montaigu. Arbitre: Mr. Korbas. But pour Jarville: Cissé (37e); pour Veymerange: Pompermeier (58e , 70e).

Les équipes:

JARVILLE: non-communiqué.
VEYMERANGE: Bersweiler – Vadala – Gentit – Peverini – Berardi – Przybylski (Pompermeier 60e) – Bracco – Walerczyk (Przybylski 80e) – Porzi – Guildorf (Ranieri 80e) – Ranieri (Naguez 60e).

L’essentiel de ces 8èmes de finale:

Trois performances. Morhange qui sort Blénod, Réding bourreau de Clouange et Veymerange tombeur de Jarville sont les performances de ces 8e de finale. La logique a triomphé ailleurs.

Forbach attendra. L’US Forbach ne peut être partout. Mobilisée par le championnat ce samedi, l’équipe du président Kirchstetter ira défier la réserve de Raon le lundi 28 mars avec l’authentique espoir de voir les quarts.

Uckange aussi. Uckange jouera en décalé son 8e de finale et son adversaire est désormais connu: il s’agit de Pagny, solide promu de CFA 2. Pas un cadeau…

PARTAGER