Granveaux au temps de ses exploits en Coupe, à Veym’. Photo RL

Rémeling-Veymerange ! Christophe Granveaux, l’enfant de Rémeling, le coach de Veym’ aurait voulu éviter ça.

Evidemment, il était le témoin privilégié d’un des chocs du 4ème tour de la Coupe de Lorraine entre Rémeling (PHR) et Veymerange (DHR). Christophe Granveaux a joué, à Rémeling, de 1983 à 2007. Une vie. Il en a été le capitaine, le joueur clé et l’entraîneur. L’enfant de Grindorf, l’élève de Bernard Fritzinger a été le compagnon de route des Guillaume Brabant, Kédinger, Bonnefoy. Aujourd’hui, Granveaux est l’entraîneur des Verts de Veymerange qu’il avait rejoints quand il était parti de son exclusif paradis.

« Si j’avais pu éviter ce tirage-là, je l’aurais fait. Il oppose mes deux clubs de cœur et c’est donc un crève-cœur. Car il m’arrive encore de jouer avec les vétérans de Rémeling. On va être attendu comme jamais, et ce match-là va être pour nous très compliqué. Ils ont de très bons joueurs : Michel, le gardien, Brabant, Bonnefoy, des jeunes aussi car l’équipe se renouvelle. Nillès, par exemple. Je ne m’explique pas trop leurs résultats en championnat. Mais c’est un club qui a une vraie identité, mouille le maillot et adore les matches de coupe de ce type. Je sais qu’il n’y aura pas de cadeau ».

Thierry Him: « La pression sera sur Veymerange »

Après une victoire initiale à Lexy, Rémeling a beaucoup perdu. Trois rencontres de championnat devant Hettange, Thierville et Ennery, ce qui fait qu’au classement, les protégés de Thierry Him ont glissé à la 10ème place de leur groupe de PHR. « Pour nous, le match de Coupe de Lorraine face à Veymerange est secondaire. La priorité, c’est clairement le championnat. Ce match nous servira à préparer les rendez-vous capitaux à Marange et contre Conflans. Aujourd’hui, nous avons retrouvé un effectif plus complet. Kédinger a repris. Jolivalt et Mansion sont revenus. Malheureusement, Bonnefoy (problèmes musculaires) est incertain ».

PARTAGER