Kiffert vient de redonner l'avantage aux siens et permet aux Veymerangeois de rester dans la course au titre. Photo CSVE
Kiffert vient de redonner l’avantage aux siens et permet aux Veymerangeois de rester dans la course au titre. Photo CSVE

Veymerange s’en rapproche, mais Veymerange n’y est pas encore. En recevant Audun (auteur d’un nul surprenant dimanche passé à Far’) cet après-midi au Buchel, une seule et unique alternative s’imposait aux Veymerangeois: la victoire. A trois matchs du poteau, ces derniers n’ont en effet plus le choix. Conscients qu’ils doivent remporter leurs trois dernières rencontres pour accéder à l’élite régionale, les Verts mesurent désormais très bien les tâches qu’il leur reste à accomplir. Ce difficile mais excitant challenge passait par une victoire aujourd’hui face à l’équipe d’Audun, mal-classée en cette fin de saison et qui joue sa survie en DHR. Et on sait ô combien une équipe qui lutte pour ne pas descendre est difficile à jouer (on l’a vu récemment à Homécourt), c’est pourquoi les protégés du président Berardi s’attendaient à tout sauf à une partie de plaisir. Menant rapidement au score après une belle combinaison Tardivon/Porzi, les Verts se sont vus rejoindre au score sur coup-de-pied arrêté avant la pause. Heureusement Kiffert, après avoir touché du bois sur coup-franc dimanche dernier à Hagondange, a cette fois trouvé les filets pour faire gagner les siens et leur offrir le droit de disputer une rencontre historique dans deux semaines face à l’US Farébersviller. Pour une balle de match ?

Veymerange a attaqué cette première période tambour battant, en jouant vite et juste, privant son adversaire de ballon durant les 25 premières minutes. Acculés dans leur partie de terrain, les Jaune et Noir paraient au plus pressé devant la pression imposée par l’équipe Veymerangeoise, décidée à marquer rapidement. Ce fût chose faite dès la 14e minute quand Tardivon héritait du cuir au milieu de terrain avant de s’enfoncer dans le bloc Audunois, bénéficiant au passage de deux contres favorables. Dans la surface visiteuse, le défenseur central Veymerangeois talonnait astucieusement pour Porzi qui fusillait Geltz d’une frappe puissante. L’emprise des Verts sur le match baissait ensuite peu à peu au fil des minutes, permettant aux joueurs de Gattulo de refaire surface dans le dernier quart d’heure. A la 40e minute, les visiteurs bénéficiaient d’un coup-franc dangereux aux 20 mètres après une faute peu évidente de Berardi. C’est l’Audunois Belardi qui se chargeait de le frapper et qui trompait Bersweiler à ras de terre sur son côté gauche. Tout était à refaire pour Veymerange alors que la pause était sifflée.

Au retour des vestiaires, après un bruyant recadrage de la part de leur entraîneur, les Verts frappaient d’entrée. Après une faute concédée par les visiteurs aux 25 mètres, Kiffert, qui avait trouvé le poteau d’Antonini lors de la dernière journée, voyait enfin son travail aux entraînements récompensé en redonnant l’avantage aux siens (46e). Restait maintenant à conserver cet avantage au score jusqu’au terme de la partie, chose qui allait s’avérer délicate. Car Veymerange aime bien jouer à se faire peur en cette fin de saison. Alors que se présentaient plusieurs occasions de faire le break, les hommes de Granveaux manquaient les opportunités les unes après les autres, s’offrant une fin de match crispante. En effet, ni Da Cunha, ni Cherfaoui, ni même Berardi ne parvenaient à tromper une nouvelle fois la vigilance de Geltz, le portier visiteur, impérial sur sa ligne et dans les airs, auteur d’ailleurs d’un bon match malgré les deux buts encaissés. Les joueurs de Gattulo faisaient passer un dernier petit frisson dans le camp Veymerangeois sur leur ultime corner mais la meilleure défense de DHR tenait bon jusqu’au bout et signait du même coup une 11ème victoire cette saison.

Les Veymerangeois vous donnent donc rendez-vous le dimanche 26 mai prochain pour la rencontre décisive face à l’US Farébersviller où le soutien de tous les supporters sera nécessaire pour espérer l’emporter !

Photos de la rencontre:

PARTAGER