A Saint-Dié, les Verts auront tenu 85 minutes avant d'encaisser l'inique but de la partie. Il leur faudra encore se battre pour obtenir le maintien. Photo www.srd-football.fr (merci à Gaétan Tarby)
A Saint-Dié, les Verts auront tenu 85 minutes avant d’encaisser l’inique but de la partie. Il leur faudra encore se battre pour obtenir le maintien. Photo www.srd-football.fr (merci à Gaétan Tarby)

SAINT-DIE – VEYMERANGE: 1-0. Veymerange a perdu une nouvelle occasion de se rapprocher du maintien face à un concurrent direct qui a arraché sa victoire, avec le cœur, en fin de rencontre.

Face à des Mosellans au milieu de terrain plus que fourni, le gardien vosgien, Suriani, n’avait pratiquement rien à faire si ce n’est une sortie autoritaire de la tête face à Bracco (26e). Saint-Dié a dominé son sujet du début à la fin, à l’image du déboulé de Canin dont la frappe du pied gauche n’était pas cadrée (24e). Justement, il y a toujours eu ce manque de justesse technique sur des situations de centres voire des contrôles offensifs qui ont pesé défavorablement dans la balance de l’efficacité.

Malgré ces déchets, Saint-Dié a progressivement accentué sa pression. Tour à tour, Turan et Mascarelli voyaient leurs reprises frapper la barre transversale et revenir en jeu (38e, 43e). Le CS Veymerange continuait de souffrir, notamment sur les coups francs de Da Silva mis dans le paquet (44e).

Au retour des vestiaires, Saint-Dié sortait un milieu pour ajouter un maillon offensif et les opportunités devenaient plus nombreuses encore. Mais, à chaque fois, il s’est trouvé un pied, une tête ou un contrôle mal effectué pour annihiler toutes les possibilités de conclure.

A force de pousser, Saint-Dié s’exposait aussi aux contres et chaque raid visiteur faisait passer le frisson dans le dos à défaut de faire trembler les filets. Finalement, les Vosgiens obtenaient leur délivrance sur un coup franc de Da Silva. Hinik déviait alors de la tête et les Déodatiens faisaient enfin mouche dans le but de Bersweiler (1-0, 85e). Malgré une dernière occasion, sur un cafouillage en fin de match, Veymerange ne parviendra jamais à revenir.

Le match:

SAINT-DIÉ – VEYMERANGE: 1-0 (0-0)
Stade municipal. Arbitre: M. Mohr. But: Hinik (85e). Avertissements à Saint-Dié: Mezrouai (79e), Hinik (87e), Fatih Turan (90e), à Veymerange: Gourier (45e).

Les équipes:

SAINT-DIÉ: Suriani, Canin, Mascarelli, Lotfi, Coulibaly, Mustafa Turan, Hinik, Sall (Yapar 58e), Mezrouai (Fatih Turan 82e), Da Silva, Oral (Marquet 76e).

VEYMERANGE: Bersweiler, Bombino, Steinmetz, Tardivon, Lénert, Chiarello, Marez (Dehar 78e), Da Cunha, Bracco (Peverini 82e), Porzi, Gourier (Gonzalez 61e).

L’essentiel de la 16ème journée:

Forbach forte tête. L’US Forbach continue d’incarner un beau candidat pour la montée en CFA2. Battre Jarville n’est jamais une mince affaire et les Mosellans signent, sans conteste, l’excellente opération du week-end (1-0), à l’occasion de la remise à jour du calendrier.

Magny solide. La Renaissance sportive de Magny reste, elle aussi, en embuscade. Son nul à Lunéville (0-0), contre une équipe qui devrait faire encore des ravages lors de la phase retour, est un gage de solidité. Si, en plus, les hommes de Savary deviennent plus constants, il faudra compter sur eux dans l’emballage final.

Blénod ne répond plus. Cinq défaites consécutives, des changements d’entraîneur, des joueurs qui n’y sont plus. Il faudrait un miracle pour voir Blénod sortir de son bourbier de saison…

PARTAGER